Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 17:24

« Le nazisme tombé en désuétude en 1945 – excellente année pour les bordeaux rouges, encore qu’on puisse lui préférer 1947 -, prônait le racisme, le militarisme, le progrès social et l’assiduité aux carnavals métalliques avec flambeaux et oriflammes à grelots ». Pierre Desproges

 

 
Surtout, ne haussez pas les épaules, François Rebsamen est un brave type. Contrairement aux apparences, il ne s’en prend pas aux chômeurs comme certains voudraient nous le faire croire. Pas plus qu’il ne s’’en prend à tous les tire-au-flanc qui pullulent dans son ministère. De plus, c’est un franc-maçon, et c’est bien connu, les francs-maçons nous veulent que du bien.
 
Non, bien au contraire. Des chômeurs, il se fait du souci uniquement pour leur misérable condition de pauvres-types-incapables-de-retrouver-un-boulot-même-mal-payé-parce-que-tout-cons-qu’ils-sont-et-surtout-tout-faignants-qu’ils-sont-ces-salopards. Quel scandale !
 
François Rebsamen avait un beau projet formidable. Seulement, des esprits chagrins (syndicalistes, politiques, progressistes, etc.) en ont décidé autrement. Bande de malappris !
 
Ce projet formidable, c’était la mise en place d’un programme formidable qui aurait transformé le chômeur minable en travailleur formidable : le S.T.O.
 
Oui, S.T.O. : Socialisme Taré Obsolète, rien à voir avec son homonyme Allemand S.T.O. : Service du Travail Obligatoire, institué et développé chez nous en France dès 1940 par nos gentils cousins germains, pour permettre à nos parents et grands-parents de découvrir outre-rhin de riantes contrées, tout en travaillant, tout en fredonnant de bons vieux chants du philanthropique IIIe REICH ! A vos souhaits.
 

Le S.T.O. de François Rebsamen était encore bien plus génial que le déjà génial S.T.O. de nos géni(t)aux cousins germains, (tout de même, reconnaissons qu’ils bouffaient un peu trop de choucroute, et ça c’était déjà pas bon pour les gaz à effet de serre, poil à Wagner !)


Dessin de Pierre Echevin

 

Or, donc, notre chômeur restait en France. Or, donc, il devait accepter un boulot qui n’existe pas, (rien qu’en Basse-Normandie il existe une offre d’emploi pour 160 demandeurs) ; ou alors un boulot qui n’a rien à voir avec ses compétences ; ou alors un stage bidon dispensé par des centres de formation pourris qui coûtent à la collectivité 31 milliards d’euros pour rien ; ou alors se faire radier avec les plus mauvaises raisons (pointage oublié, arrivée en retard à l’entretien, maladie, grèves de transports etc.) ; ou alors s’immoler dans, ou, devant une agence de Pôle Emploi ; ou alors occire son conseiller et de fait se retrouver en prison (mais ça, c’est pas bon pour les prisons surpeuplées). Avouons quand même que le plan avait du chien (un... berger allemand ?).

 

Sans ôter son mérite à François Rebsamen, il faut préciser que le génie des carpettes (de ministère) a de qui tenir. Papa Rebsamen, autrement dit Erich Rebsamen, francisé en Eric Rebsamen, aurait été un authentique Nazi (à l’esprit d’entreprise, lui aussi). Même qu’il aurait été un fier-à-bras de la Gestapo (poil au collabo).

 

 
Cerise sur le gâteau, une autre révélation sur l’irrésistible Manuel Valls et son copain Terry Cooper, autre Nazi de derrière les kapos. Mais, ne soyez pas tant surpris !
 

 

Depuis que Bobard-Nanard alias Bernard Henri-Levy et Fafa, fils d’antiquaire alias Laurent Fabius, sont allés à Kiev, l’hiver dernier, soutenir et saluer les Nazis Ukrainiens sur le Maïdan (poil aux sans-dents), tout ça est d’une telle banalité...
 
Et dire qu’on cherche des noises à tous ceux qui se tapent des quenelles, sous prétexte qu’ils exécutent un prétendu salut nazi. Mais, il y a encore plus grave.
 
 
Quand on pense qu’à la télé ils nous ont sucré Derrick alias Horst Tappert, sous prétexte qu’il avait été affecté (bon gré ? mal gré ?) dans la Waffen-SS à l’âge de 19 ans comme simple soldat, alors qu’aujourd’hui on est susceptible de bouffer du nazillon à tous les étages des ministères !
 
Nous ne pardonnerons jamais. Eh oui, au Caennais déchaîné, on aimait bien notre Derrick…
 
Auf wiedersehen kameraden !
 
Fraülein Cora von Asse,
alias Cora d’Asse
 
 Liens marrants à ne pas rater :
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Lulu 03/10/2014 19:22

le fils de son père en rajoute une couche !!

http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0203830237564-emploi-linterview-de-rebsamen-qui-fache-1049746.php?xtor=RSS-2094#

Lulu 03/10/2014 19:14

le fils de son père en rajoute une couche !!

http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0203830237564-emploi-linterview-de-rebsamen-qui-fache-1049746.php?xtor=RSS-2094#

Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives