Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 12:52

« Ceux qui croient n’avoir plus (pas) besoin d’autrui deviennent intraitables ». Vauvenargues

 

(Tableau de Victor & Natalia Kovalevski)


« Z’étaient où les Caennais ? »
, me répétera sans cesse Mouloud, à l’issue des deux jours passés ensemble sur le terrain de l’ancien centre de tri postal de Caen, lieu d’action des Enfants de Don Quichotte, sous les houlettes de Daniel Dubosq et d’Augustin Legrand. Bonne question.

 
Réfléchissons… « Z’étaient » au supermarché ? A l’hypermarché ? Dans une quelconque fédération nationale d’achats des cadres du centre-ville ? A confesse ? Au bordel ? A la plage ? Au café ? Dans une brasserie ? Au cinéma ? Au… cimetière ? Au poste ? Derrière - ou devant, c’est selon ses moeurs - leur « home video » ?


 
« Z’étaient où, faisaient quoi ? »


Entrain de traverser une crise existentialiste ? De se débattre avec l’incontournable lessive du samedi, et l’inoxydable dépoussiérage du dimanche ? De gaspiller l’eau à laver leurs sacro-saintes voitures ? De tondre leur (maudit) gazon ? De brosser leur voisin ? D’espionner leur chien ?… ne serait-ce pas plutôt le contraire ?... De saboter les caténaires de la SNCF ? D’enterrer leur belle-mère après l’avoir estourbie ? De honnir le nabot ? De frauder le fisc ? De s’épiler ?

 

Et les Associations, les Politiques, les Syndicats, « z’étaient où, faisaient quoi ? »

 

 Quelques exceptions notables : parmi les centaines d’Associations Caennaises, dont plusieurs dizaines spécialisées dans le précaire et le social, une seule a répondu présent : AC ! 14 – Caen quipeut se glorifier de compter de nouveaux adhérents dont… Louis Mexandeau en personne, Laurence Dumont  (c’est pas encore sûr, ils guettent fébrilement leur boîte aux lettres !), Sylvie Froux Directrice avisée du F.R.A.C. (Fonds Régional d’Art Contemporain de Basse-Normandie), et nombre de généreux anonymes.

 

Saluons les présences de madame Mabboux de l’ASTI, des membres de la Ligue des Droits de l’Homme, des patrons du Niouzz Café, fidèles d’entre les fidèles. Le Secours Populaire, lui, passera en coup de vent pour distribuer du pain. Autres visites… éclairs parmi d’autres : la toujours très chic Marie-Jeanne Gobert, Jean-Claude Guillouf, Gratien Atchrimi, Catherine Mahier, Michel Pondaven, Conseillers municipaux.

 

A part ça, le reste du Conseil, au vu du temps, était sans doute à la chasse aux escargots. Dans ce fameux reste, est comptabilisé la non moins fameuse minorité... Quant au Maire, peut-être participait-il à une autre chasse : celle aux petits fours et au champagne entre New York et Prague. Seul « mouvement » politique réellement sédentaire avec son stand : l’ANPAG….

 

Côté Medias : Le Caennais déchaîné soi-même, Citizen TV, Le Bouffon, Liberté, Ouest-France. Ce dernier toujours aussi pathétique,  - et comique ! - pour son élan compassionnel dans cette affaire, quand on sait qu’il « roule » pour l’Elyséen,champion du néo-libéralisme, pourfendeur des faibles, fidèle protecteur des grands patrons et autres banquiers.

 

Et les Syndicats ? Probablement entrain de soigner leurs ampoules aux pieds suite à la grande manifestation du 19 Mars dernier…

 

Et les chômeurs ? Les précaires ? Les Rmistes, les « ceux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté ? » L’on voudrait nous faire accroire que les statistiques sur la misère en France seraient frelatées, qu’on ne s’y prendrait pas autrement ! Pourtant, ils sont 8 millions, toutes catégories confondues, à fouler le sol de la soi-disant cinquième puissance mondiale ! Et les jeunes ? - à part quelques uns, venus de l’Orne pour proposer leurs services, niet, nada, nicht. Et les autres, tous les autres… ? 

 

Las. Si l’on se laissait aller, ce sont encore mille et une questions qu’encore l’on pourrait se poser. Mais bon, ça c’est pour la littérature. En réalité, il suffit d’énoncer simplement : « pourquoi ? », et de répondre tout aussi simplement : « parce que… tout le monde s’en fout, ou presque ». C’est tout.

 

J’eus, par le passé, l’occasion d’écrire un article sur le chômage avec pour titre : « le chômage, c’est comme le cancer, ça n’arrive pas qu’aux autres ». Plutôt que de titrer de la sorte, et de passer pour un néo-expressionniste, j’eusse dû user d’un abrupt : « le chômage, c’est comme le cancer, ça n’arrive qu’aux autres ».

 

 Devenir du jour au lendemain SDF, c’est du pareil au même ! Il est, et j’en suis intimement persuadé, d’entre certains de mes contemporains qui n’imaginent pas un seul instant, qu’un jour ceux-ci – suite à un divorce, un licenciement, une maladie, un handicap, ou encore, la décision d’un bailleur de reprendre son logement -, verront la raie de leur cul épouser l’asphalte d’une quelconque rue jonchée d’immondices, et ce, sous les quolibets émanant de passants ulcérés à la vue « de ces nouveaux ratés et fainéants », ou pis, sous l’œil impassible d’autres passants.

 

«  L’indifférence fait les sages, et l’insensibilité les monstres », écrira Denis Diderot. Nous verrons si les 15 & 16 Mai prochains, lors de la nouvelle action des Enfants de Don Quichotte, les Caennais seront revenus de leur désaffection.

 

                                                                                   Germain de Colandon

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

corine thoiron 22/04/2009 23:13

Il est vrai qu'en normandie nous ne sommes pas rodés aux bottes, cirés, bonnets et autres accoutrements ridicules donc voilà pourquoi bon nombre de personnes étaient ailleurs et quelques uns d'entre nous étions présents (peut être habitués des festivals) afin de soutenir, aider, se fâcher et avant tout pour ne pas oublier que malgré l'arrivée du soleil et des petits oiseaux quand on est dans la merde le soleil n'y change rien (même s'il vaut mieux être riche au soleil que pauvre sous la pluie)...Continuez à vous mobiliser et emmerdons le monde pour tenter de faire évoluer qq petites choses avant de rêver de plus grandes :) En avant pour le mois de Mai!!!ù On commande le soleil et la chaleur ok?

CLERIS Philippe 22/04/2009 11:20

Pendant ce temps, les élus communautaires de Caen la Mer s'octroyent une augmentation de 35% de leurs indemnités histoire de ne pas faire de jaloux et que tout le monde soit à égalité!

Si l'égalité est donc respectée c'est qu'on est en République: qu'en pensent les campeurs de Don Quichotte?

Caen l'amer!

Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives