Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 21:36

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

 "Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer" Guillaume d'Orange 


Photo : Callie Shell / Aurora for TIME

 
« Exit l’Aventure humaine, vivent l’Actualité et le thème resserré * ! » a lancé Philippe Duron la semaine passée, lors de la présentation du Salon du Livre des 15, 16, & 17 Mai prochains. Bigre ! Diantre ! Tudieu ! Vous allez voir ce que vous allez voir !

 

L’Aventure humaine avec son ambiance des fêtes d’autrefois, ses couleurs pastel, ses gentils Auteurs, et leurs non moins gentils Lecteurs, tout ça c’est fini ! Dorénavant, on fait dans « l’Actualité brûlante » (aïe !), dans « le thème resserré *» (hum !), et dans le… quoi déjà ? Ah oui, le (prendre un accent plouc) « go between entre la culture régionale et la culture nationale » sic ! Comme défenseur de la littérature (et de la langue) française, on peut trouver mieux.

 

L’actualité brûlante, nous supposons tous ici qu’il s’agit des non évènements qui émaillent la bonne ville de Caen (PUTAIN, 1 AN DEJA !!!) depuis que – mis à part deux ou trois Conseillers – la nouvelle équipe municipale (composée de ceux qui n’ont rien à y faire, de ceux qui ne savent rien y faire, et enfin de ceux qui ne veulent rien y faire) se repose à nos frais sous les voûtes séculaires de l’Hôtel de Ville (Torpeur et Ronronnements en l'Hôtel de Ville de Caen). Parmi ces non évènements, nous citerons les budgets colossaux alloués à une piétonisation déjà existante – tout du moins dans le fond, si elle ne l’était pas dans la forme ; l’absence de politique et de prospective dans le domaine culturel, dans les infrastructures sportives, (la navrante saga du Stade nautique, laissée par les prédécesseurs) ; la mollesse devant l’attitude de certains concitoyens hostiles aux rares projets, plus par intérêt personnel que pour le bien vivre de la Ville ; les festivités, rencontres, festivals, remis à l’ouvrage, ou provisoirement abandonnés etc.

 

Que nenni tout ceci, puisque d’actualité brûlante il serait plutôt question de : « feuilleter un grand quotidien d'actualités Régionales, Nationales et Internationales, d'engager des réflexions avec des écrivains, des intellectuels et universitaires Caennais sur la Société, la Justice, l’Europe, l'état du Monde », fermons les guillemets et respirons un grand coup ! Tout ça en deux jours, eh bien, bon courage !

 

Nous, personnellement, sans vouloir chercher la petite bête, nous aurions souhaité que l’on évoquât (aux crevettes !) la Ville entrain de mourir ; que l’on s’indignât devant la Basse-Normandie entrain de crever sous le nucléaire (qu’est-ce qu’ils foutent les Verts ?) ; que l’on dénonçât sa probable disparition de la carte administrative, économique, et culturelle de la France ; ou que l’on dissertât sur cette même France entrain de se déliter à la vitesse « grand V ». C’eût été déjà une belle affiche. Mais bon, que voulez-vous, Pépère trépigne tant à vouloir accueillir Barack Hussein Obama en les murs du Mémorial pour la Paix, avec à la clef une petite « garden party » parmi les pâquerettes du cloître de l’Abbaye aux Hommes, qu’il tend vers la dimension Internationale, voire comique… pardon cosmique. C’est humain, ne lui jetons pas la première pierre… de l’ex-nouveau Stade Nautique. (Oui, c’est une obsession. Seulement, rappelez-vous, Caen était, il n’y a pas encore si longtemps, l’une des villes les plus sportives de France !)

 

Et à nouveau de nous entretenir de sous. (Il n’y pas que nous d’obsessionnels.) Le budget passerait de 427 à 520 000 Euros, « la Culture ne connaît pas la crise ». Nous sommes soulagés. Avec une telle ardeur haussière, petits fours et nectars ne pourront être que… divins. D’avance, nous nous pourléchons les babines...

 

Pour en revenir à l'hypothétique pèlerinage du Président Obama sur les Plages du Débarquement, et de son encore plus improbable visite dans la Cité de Guillaume le Conquérant, nous aurions préféré que Philippe Duron adoptât une posture autrement plus digne en prenant sur lui-même, et aidé de ses pairs, (à l'instar de l'Amiral Brac de la Perrière), l'initiative d'inviter au nom des Normands, au nom des Caennais, au nom de tous les enfants et petits-enfants des Libérés, le fringant Barrack Obama, plutôt que de demander la permission - en faisant des pieds et des mains comme un petit enfant -, à une présidence française qui se fiche pas mal du 65e Anniversaire, puisque nous savons par avance qu’aux yeux de cette dernière, seuls compteront photographes, journalistes, télévisions et radios, accourus en masse pour immortaliser la « commémoration-évènement ».


Nous ne pouvons nous empêcher de plagier l'aphorisme: "Pauvre Mexique, si loin de Dieu, si près des Etats-Unis", par : "Pauvres dirigeants locaux, si loin de notre Normandie, si près de Paris ! "

Rendez-vous d'ici quelques jours sur le "Caennais déchaîné", pour la publication des temps forts de ces journées destinées à "refaire le monde".

                      Luc de Normandie & Germain de Colandon

 http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/




Post-scriptum : Nous lançons une souscription internationale, en vue d'offrir une nouvelle paire de chaussures à B. Obama.
Informations à l'adresse suivante :
payemoiunenouvellepairedegodasseman@presidentfaucheetquis'enfout.com



*
Quelques croquignolettes définitions pour le participe resserré : Placer à nouveau dans un endroit fermé - Remettre à sa place - Retirer de la circulation; mettre à l'abri, conserver en lieu sûr - Resserrer de l’argent (Dexia ?) - Maintenir enfermé (en prison) en renforçant la surveillance - Tenir ou maintenir à nouveau étroitement en exerçant une pression - Maintenir rigoureusement rapproché ou fermé - Réduire, rétrécir en contractant - Constiper ! (en parlant de resserrer le ventre) - Rendre plus étroit - Diminuer ses sorties d'argent (Dexia ?), devenir plus économe (Dexia ?), réduire ses dépenses (Dexia ?), diminuer l'argent mis en circulation (encore Dexia, toujours Dexia ?) - Borner par des limites étroites…

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Culture(s)
commenter cet article

commentaires

unibet 29/11/2009 13:10


Pas nécessaire d'espérer pour entreprendre : c'est assez fréquent de rencontrer ce genre de propos à contre-courant de la logique. Peut-être pour se faire remarquer, ou passer pour quelqu'un de
très très profond.


Jean-François à Bretteville/Odon 08/05/2009 20:01

Les "décideurs" de la région et de la mairie ont raté le coche. je suis bien placé pour savoir que la "bonne personne" dans l'entourage de Mister Obama n'a pas été contactée. Cela relève maintenant du miracle si le Président américain foule le sol caennais.
Amicalement Jean-François

Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives