Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 13:05

« LES VIEILLARDS SONT ASSEZ ENCLINS A DOTER DE LEUR CHAGRIN L’AVENIR DES JEUNES GENS »
HONORE de BALZAC


http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/




        Fichtre ! « Gay Pride ou Marche des Fiertés et des Libertés », « Manifestation Intersyndicale », « Courses de la Liberté », « Tous à vélo », « Chevauchée des Vaches qui Rient » (dixit Germain de Colandon), organisée par les agriculteurs indépendants, bigotes, calotins, anti IVG à l'ombre de Jeanne d'Arc, « Ceci n’est pas un Festival », de Groland, « Journées Portes ouvertes », au futur ex-régiment de Bretteville sur Odon, concerts, fêtes, kermesses, foires pour tous les goûts, ici, là, feux d’artifice etc., on ne savait plus où donner de la tête dans Caen et alentour ! « On dirait une ville de cent mille habitants ! » m'écriais-je, emporté par la frénésie contagieuse et revigorante, véritable appel d’air.

 

Las ! Le reste du temps, Caen me donne l’impression de n’être parfois qu’un vulgaire gros bourg, quand - arpentant ses rues désertes, tristes, sales, bordées d'immeubles, de maisons, de commerces aux rideaux baissés… pour l’éternité, le tout orné d’un mobilier urbain peu fonctionnel, des plus laids, anxiogène, parce que la poésie, la fantaisie, le rêve, ne font plus partie de notre lot quotidien -, je scrute les têtes renfrognées, je subodore les cœurs lourds des chalands qui, à certaines heures, ne sont pas légion. Où sont-ils les autres ? Que font-ils ? Caen est un mystère.

 

Adonc ! Prenons pour exemple ce fameux Samedi 13 Mai dernier : dix mille demandeurs d’emploi, et «pas la queue d’un » aux manifestations ou aux actions des associations de chômeurs. Probablement autant de Gais et Lesbiennes et pas… Je vous rassure, je ne réutiliserai pas l’expression précédente. Je dirai alors : « pourquoi seulement 700 participants à la Marche ? » Répondez si vous voulez, moi je me moque de la réponse, « parce qu’il est facile de poser la question difficile » écrivait le poète Américain Wystan Hugh Auden.

 

Assurément ! Je pressens que la peu amène - et singulière - dénomination « gros bourg » fera bondir certains. « Malheur à celui qui regimbe où les autres acceptent ; ce n’est pas contre qui les lèse que ces autres se tourneront, c’est contre lui : il les humilie », devisera Henry de Montherlant dans son Fichier Parisien. Je n’ai aucune aspiration à humilier qui que ce soit, sous quelque forme que ce soit. « C’est mon opinion et je la partage ». Avis sans concession d’Henri Monnier, récemment utilisé par mes collègues de la Rédaction du « Caennais déchaîné ».

 

Pourtant ! Chaque année qui passe, chaque mois, chaque jour, ne voit-on pas l’ennui, le découragement, le manque d’ardeur, d’ambition, de foi, inéluctablement s’appesantir sur notre Cité ? Sitôt leurs études terminées, les jeunes émigrent-ils sous d’autres horizons ; sitôt les aides financières absorbées jusqu’au dernier centime et leurs profits encaissés, les entreprises s’éclipsent-elles ; sitôt la Mairie gagnée par la Gauche, la Droite pointe-t-elle son nez vers la prochaine mandature ; sitôt êtes-vous jeune, déjà êtes-vous vieux ; sitôt un secteur est-il à la pointe dans tel ou tel domaine, et de suite on déplore qu’il est obsolète et ignoré ; sitôt la ville est-elle repeuplée, à nouveau on craint qu’elle ne sera désertée par ses habitants pour cause de taxes les asphyxiant… Dois-je poursuivre ? Tendre vers l’inavouable ? Verser dans le licencieux ? Proférer haut et fort ce que secrètement d’aucuns rabâchent : « cette ville a été assassinée en 1944, depuis elle a effectivement été reconstruite, or son âme est restée de cendre » ?  

 

Lors ! Comment procéder ? Comment transformer en profondeur des mentalités enracinées dans leurs erreurs, aveuglées par des convictions, égarées en divagations, persuadées - certaines jusqu’au fanatisme -  que plus rien ne peut, ne doit changer, sinon ce serait admettre que tout au long de ces dernières décennies, elles se sont contentées d’un néant insipide ?

 

Bigre ! Je ne suis pas peu fier de ma question difficile pour laquelle je me moque bien de la réponse… à l’instar de Wystan Hugh Auden ! 

 
                             
                           Luc de Normandie


http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Philippe du Lycée Malherbe 25/06/2009 16:29

Hier la torpeur Lebrethon, aujourd'hui l'inertie Duron, et demain... la "gnangnanterie" Duncombe ? Pas doute, Caen c'est bandant !!!

Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives