Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 08:09

 « Nous sommes des nids de poussière, de lune et d'étoile polaire. Nous sommes les fils du Phénix égarés dans la série X ".

Brigitte Fontaine 

 

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

brigitte-fontaine 80

  

Tandis qu’au-dessus de la lande un orage dantesque secouait l’atmosphère, Brigitte Fontaine, tout juste sortie du ventre maternel, eut à subir comme vision originale de l’Humanité de drôles de spécimens entrain de gesticuler au-dessus du berceau à bascule : Papa, Mémé, Tata, Tonton, le cousin Agénor, accompagné de sa petite peste de sœur Rosette.

 berlioz_caricature_150-1-.jpg

Penchés au-dessus de sa frêle trombine et tandis qu’on entendait le Lacrimosa de la « Grande Messe des Morts » de Berlioz  à fond la caisse, (c’était Pépé prénommé… Hector, sourd comme un pot, doté d’un caractère de cochon, enfermé dans sa chambre pendant qu’il attendait la fin du monde), ils s’acharnaient en « gouzis gouzis », « areu areu », « poulou poulou », sur une chorégraphie que n’eût point renié Saint Guy, histoire de faire comprendre à la gamine qu’elle n’était pas tombée chez les Papous. Ne sommes-nous pas une grande nation civilisée regorgeant d’esthètes ?!

Devant ce touchant tableau érotico-apocalyptique, la pouponne, de souche Bretonne, aurait gazouillé au risque de faire calancher Mémé : « Je suis jeune et je  vous encule tous avec votre look de tubercule (poil à la libellule), passez votre chemin bâtards, soiffards, connards ! ». Le ton était donné, ça allait débourrer sec dans la chaumière Fontaine. 

  17956X.jpg

          Exemple. Alors qu’elle fêtait sa première année terrestre en sirotant jusqu'à plus soif du chouchen tout en grillant jusqu'à plus respirer son deuxième paquet de boyard papier maïs sans filtre, le curé - dépêché par l'Evêque de Quimper et Léon - déboula, dans la tanière familiale enfumée de toute part, pour vociférer sous le nez des géniteurs médusés : « Que tardez-vous donc ! Il faut baptiser au plus vite la créature ! ».

 

          La chétive, pécore, précoce et véloce, mit à profit l’ébahissement de l’aréopage pour escalader le manteau de la cheminée au-dessus duquel était accroché le fusil paternel. Deux coups et quatre-vingts plombs de chevrotine plus tard, les bourses du religieux ressemblaient au gruyère qu’on avait l’habitude de contempler sur la table les jours de bombance. D’une voix suraigüe, le dévot (qui finira sa vie comme… chanteuse de charme dans un claque de Hambourg, le même où Johannes Brahms fit ses débuts en tant que pianiste, mais lui, avec tous ses attributs) entonna en breton la célèbre comptine pour enfants « le Curé de Camaret ». Brigitte eut la révélation de sa vie, un jour elle serait chanteuse… et chieuse à la fois !

  cchauve2.jpg                                                       Christophe Berthelot 

 

           Sauf qu’à 17 ans elle se lance avant tout dans le théâtre. Au programme : « La Cantatrice Chauve du Roumain Eugen Ionescu.

 

De nos jours, les Roumains qui débarquent chez nous, franchement, ils nous les brisent menu. Mais, à l’époque ils étaient les bienvenus, et pour cause : Constantin Brâncusi, Emil Michel Cioran, Tristan Tzara alias Samuel Rosenstock, George Enescu, Constantin Virgil Gheorghiu, Vladimir Cosma (aucun rapport avec Joseph), Anna-Elisabeth de Noailles (née princesse Bibesco Bassaraba de Brancovan), Elvira Popescu, Sergiu Celibidache, Radu Lupu, Angela Gherghiu, pour ne citer que les plus célèbres, auront enrichi de façon indéniable le patrimoine et la culture française avec éclat !

 

           Revenons à notre Brigitte. Dans les années 60, elle rencontre Monique Andrée Serf, plus connue sous le nom de Barbara. Dans la foulée, Georges Brassens, Jacques Higelin, et Jacques Narcy dit Rufus. Elle rencontre et se marie avec Areski Belkacem, un compère d’Higelin. Elle croise les chemins de Serge Gainsbourg, qui, déjà, perce sous Lucien Ginsburg. Puis, Jean-Claude Vannier et le groupe Sonic Youth.

   giacometti_jean_genet_5.jpg

 

           Dans les années 80, elle revient à ses premières amours : le théâtre, avec « Les Bonnes »  de Jean Genet surnommé par l’hilarant François Mauriac : « l’excrémentiel ». Bref, rien que des écorchés vifs, des déglingués, des poètes fous. Un monde à l’antipode de ces minables de la Star Academy (en français : l’Académie des Tares), qui reprennent en les massacrant, les chefs-d’œuvre de leurs aînés, nos idoles quoi !

   eighties-20mere-20denis-204.jpg         

           Années 90, et c’est la découverte de l’étonnant univers de Björk Guðmundsdóttir (prière de prononcer son nom si seulement on est exempt de tout rhume, rhinite, coryza, voire catarrhe… sinon utiliser de grands rouleaux de papiers à usage domestique et jetables partout, sauf sur la voie publique : le Grenelle de l’environnement ce n’est pas fait pour les chiens !) Toujours dans cette période, elle croise les chemins d’Etienne Daho, et du groupe britannique Massive Attack (ne pas confondre avec « Ma lessive attaque », air inlassablement tonitrué par la Mère Denis après l'absorption systématique de trois litres de Calva entre chaque séance de tournage pour une « réclame » vantant les mérites d’une marque de machine à laver. Il fallait déjà se les farcir ces vedettes !) 

 

           A l’aube des années 2000, elle rencontre Alain Bashung. Hein ? Non, pas la Mère Denis, mais Brigitte qui rencontre Alain ! La Mère Denis, il y avait longtemps qu’elle s’était fait la panière avec un petit jeunot, à ce qu’il se raconte aux confins de sa Bretagne natale... et du Pays d’Auge. Enfin, tout ça c’est probablement des ragots de vieilles taupes…

 

  accueil.gif                                                                                      http://cyberkeke.free.fr/

 

           Depuis dix ans, ce sont albums à répétition, avec contribution, participation, interprétation, chacune plus saugrenue l’une que l’autre, avec force métissages de musiques, genres, cultures : Noir Désir, Archie Shepp, Jarvis Cocker (encore appelé Darren Spooner), Arthur H (le fils de son père), Lee Ranaldo, Grace Jones, Philippe Katerine alias Philippe Blanchard, etc.etc. Et ça marche du tonnerre de Dieu (une réminiscence de son enfance, rappelez-vous : Berlioz, l’orage !), puisqu’elle collectionnera nombre « Disques d’or »…   

 

N’oublions pas également que la gourgandine est un Auteur à succès de pièces de théâtre, de recueils, de romans, ou de la plupart de ses chansons. Qu’elle a - entre autres - pris position contre la guerre en Irak, qu’elle défend la cause des étrangers en situation irrégulière, s’insurge contre le système pénitencier...

           Pourquoi cet article ? A ce qu’il paraît, elle devrait sévir au Cargö le 7 Mai 2010, dans le cadre du Salon du Livre de Caen intitulé : « Passage de Témoins », ("Passage à vide" serait plus approprié quand on voit ce que ça a donné l'année passée !) De toute manière, qu’elle rapplique ou pas, cela nous fait plaisir de vous parler du phénomène.

 

          Si, effectivement, elle nous rend visite, le "Caennais déchaîné" a la ferme intention de lui proposer le poste d'Adjointe à la culture à la Mairie, vacant depuis près de deux ans, histoire de secouer la morne plaine culturelle qui sert de décor à cette ville...  

 

                                       Eddie Torial

 

PS : Histoire de vous réconcilier avec les voeux de "Bonne Année" : http://blogs.lexpress.fr/all-access/2010/01/les-voeux-de-brigitte-fontaine.php

 

                                    http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/     

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Culture(s)
commenter cet article

commentaires

christophe 17/04/2010 16:07


Je confirme qu'elle sera à Beauregard le 3 juillet prochain


Le Caennais déchaîné 17/04/2010 19:00



Enfin une source sérieuse !!! Merci à vous cher Christophe !



Le Caennais déchaîné 16/04/2010 22:32


IL ME SEMBLE QUE BRIGITTE FONTAINE VIENDRA AU FESTIVAL BEAUREGARD D'HEROUVILLE ST CLAIR


Le Caennais déchaîné 17/04/2010 11:50



Effectivement, elle viendrait à Hérouville, mais pour l'heure, les infos sont assez contradictoires, alors attendons...



Christophe 12/04/2010 22:51


La Fontaine est à Herouville le 3 et non le 10 vous aurez réctifié de vous-même Jack de Vypère

Par contre, c'est bien 17H34


Christophe 12/04/2010 22:49


Par contre, elle sera bien à Hérouville, au Festival Beauregard, le 10 juillet

Salutations cordiales

17H34


Christophe 12/04/2010 22:47


Fontaine ne sera pas au Cargo début mai.

Au fait, j'avais une question importante , il y a eu quoi dimanche à 17H34 ?


Sylvette 12/04/2010 19:22


Je l'ai vue à la Luciole à Alençon. Sacrée bonne femme. Il faut absolument que vous alliez tous la voir et l'entendre à Caen ! Moi j'y retourne. Amitiés. Sylvette


Le Caennais déchaîné 12/04/2010 19:24



On compte bien y aller,à condition bien sûr que ce soit vrai, cette histoire de concert au Cargö. A ce sujet, nous sommes un peu perplexes malgré tout. En tout cas, merci à
vous.



Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives