Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 10:11

" (...) Enfant, nous avons tous su. Mais parce que nous avons peur d’être désappointé, peur de ne pas réussir à réaliser notre rêve, nous n’écoutons plus notre cœur (...) " Paulo Coelho

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/Maroc-dunes de Merzouga aux portes du sahara auberge NatachNathalie Hamon : "Maroc/Dunes de Merzouga/Portes du Sahara"

 

En mars dernier, du fin fond du Pays d'Auge, nous fîmes paraître le "8e Edito, (baroque, à la manière d'Alejo Carpentier)". Changement de latitudes, ce jour, nous récidivons des portes du Sahara avec "Digression, (baroque, à la manière d'Alejo Carpentier)" dans la rubrique "Humeurs".

Puisque nous parlons de baroque, permettez-nous d'avoir une pensée émue pour Gustav Leonhardt qui, lundi dernier, donna au bord de l'épuisement son dernier concert au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris. En bis, devant une salle déchaînée, il interpréta la XXVe Variation Goldberg de Johann Sebastian Bach. Les dernières notes, les derniers sons, les derniers gestes, de l'un des plus grands clavecinistes, organistes, et chefs d'orchestre "baroqueux" de tous les temps... NDLR

 

0000  

 

Augustin d'Hippone dit Saint-Augustin 

« Nous sommes en voyage en ce monde, des pèlerins marchant dans l’existence comme des étrangers en terre inconnue, comme des citoyens d’une « terre du manque. »

Où l'on entend la « Marche des Pélerins chantant la prière du soir », d'Hector Berlioz. Puis, le silence...

 

Julian Hartridge Green dit Julien Green 

« Chacun vit une fin du monde en vieillissant. »

 

Hu Hongxing dit Hu Shi

« Les plus pessimistes d’aujourd’hui ont été les plus optimistes d’autrefois. Ils poursuivaient de vaines illusions. L’échec les a découragés. »

Sergiu Celibidache

« Le langage est impuissant à exprimer tous mes déboires. » 

 

Socrate

« Ne plus savoir ce que l’on dit, ne plus savoir ce que l’on fait, ne peux plus penser, les mots n’ont plus de signification. » 

  

Jorge Francisco Isidiro Luis Borges Acevedo dit Jorge Luis Borges

 

« Le moment dans lequel je vous parle est déjà loin de moi. »

 

Saint-Augustin

« J’ai mal vécu de moi. » (Male vixi ex me.)

 

Socrate

« Il y a quelque chose que l’on ne peut faire pour un autre ou à sa place, c’est décider de vivre à nouveau. »

 

Saint-Augustin

 

« J’ai vécu ma vie en quête du changement, j’ai apporté une nouvelle orientation à mon existence, j’ai changé le « rapport à soi », pour aboutir à une transformation du « vivre soi ». 

 

Socrate

« Faire perdre la tête ! C’est la condition indispensable, bien que négative, pour commencer à changer son existence : cesser de contrôler et laisser venir en imagination ou en corps tout ce qui voudra venir. Le non-sens ou la folie passagère ouvrent sur un monde plus souple et plus large. »

 

Saint-Augustin

« Changer « le vivre avec soi ». Il y a bien un lieu en moi où peut arriver quelque chose, où peut se faire entendre une voix autre. » 

 

François Mauriac

 « Chacun de nous est un désert : une oeuvre est toujours un cri dans le désert.  »

 

Saint-Augustin

« Dieu est celui qui appelle en moi. Dieu est cet événement de l’appel malgré moi. »

 

Gilbert Choquette

 « La liberté est faite d'une multitude de renoncements. »

 

Saint-Augustin

« C’est en fuyant ma vie que je la cherchais. Mais était-ce la vie ? »

 

Socrate

« Toute question posée, si elle est développée sans limite dans toutes les directions, aboutit à l’impossibilité de conclure et d’affirmer, à l’incertitude généralisée et au suspens. »

 

Jean Grenier

« Il faut renoncer au monde pour le comprendre. »

  

Ambroise Paul Toussaint Jules Valéry dit Paul Valéry

 « Un homme qui renonce au monde se met dans la condition de le comprendre. »

 

Jean Daniel Bensaïd dit Jean Daniel (à Jean Grenier)

« Pour nous, vous incarnez le scepticisme dans toute son aristocratique érudition. »

 

 Socrate

« Le dialogue aporétique * aboutit à une contradiction, à une absence de réponse, à l’embarras, à la persévérance du questionnement. »

 

Alcibiade

« Socrate me déstabilise, je me vois dans l’obligation de modifier mon comportement. »

 

Georges Bataille

 

« Le cœur est humain dans la mesure où il se révolte. Ce qui, le plus violemment nous révolte, est en nous. »

 

Victor Marie Hugo dit Victor Hugo

« Parfois, insurrection, c'est résurrection. »  

 

Paul Claudel

« Notre résurrection n’est pas tout entière dans le futur, elle est aussi en nous, elle commence, elle a déjà commencé. »

 

Lao Tseu

« La vie est un départ et la mort un retour. »

 

Morgan Sportès

« Tout est cycle, cercle vicieux, éternel retour. »

 

Antoine Marie Joseph Artaud dit Antonin Artaud

« Quand on a appris à revoir le monde comme un vrai voyageur de la mort qui voit enfin se défaire les choses mais qui sait qu'il est le maître de leur déroute et de leur défection, ce jour-là on est bien près de la sécurité dernière, infrangible et du vrai bonheur." 

Germain de Colandon

« Sacré nom d’un chien ! Après tout ce que je viens d'entendre, ce n’est pas encore aujourd’hui que j'arrêterai le whisky ! »

William Claude Dukenfield dit W. C. Fields

« Un homme qui déteste les chiens et qui aime le whisky ne peut pas être tout à fait mauvais. »

Victor Hugo

« L’Espace efface le bruit. »

Meng Haoran & Wang Wei

(…) Je vais errer dans les montagnes. (…) Eternellement… Eternellement… 

Où l'on réentend la « Marche des Pélerins chantant la prière du soir », d'Hector Berlioz...

  jc 2Caspar David Friedrich : "L'homme au-dessus de la mer de nuages"

 

*Aporétique, du grec Aporia (difficulté, embarras, absence de passage) : faire preuve de septicisme, douter, être incrédule. En philosophie : qui se heurte à une contradiction logique, qui professe le refus du jugement.  

 

(Re)lire : http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-salon-litteraire-baroque-a-la-maniere-d-alejo-carpentier-au-caennais-dechaine-69984311.html 

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Maryse 15/12/2011 19:44


Merci pour ce moment plein d'esprit. Le Caennais Déchaîné sait être philosophique autant que caustique.


 


Maryse

Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives