Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 22:29

« Admettons que l’Histoire ne se répète pas, tout de même, il peut lui arriver de bégayer »  Luc de Normandie

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/
liberte-parole.jpg

« L’année 2010 sera l’année de la révélation ou ne le sera pas. L’année 2010 sera l’année du bouleversement ou ne le sera pas. L’année 2010 sera l’année du changement ou ne le sera pas. » 

 

Prédiction de mage illuminé ? Prévision de sociologue à deux balles ? Prospective d’un économiste en culottes courtes ? Non.


Seulement un sentiment profond qui s’est fortement ancré au plus profond de nous. Au début, personne n’y prêta attention. Au fil du temps, cela devint oppressant. Aujourd’hui, c’est étouffant.


Envahissant nos esprits las et nos corps malades, nos doutes, nos frustrations, nos colères… se sont transformés en une haine toute légitime par la faute d’un électorat sénile et servile qui osa porter à la magistrature suprême un crétin arriviste et vulgaire, appuyé par des complices corrompus – pour la plupart des repris de justice – se vautrant tels des nécrophages sur le cadavre de la Cinquième République, ce qui n’est pas sans rappeler  celle de Weimar
* (surtout à partir de 1931) qui fit office « d’interlude » entre 1919, effondrement du IIe Reich Allemand, et 1933, l’avènement du sinistre IIIe.


Aussi, il est grand temps de (ré)agir si nous ne voulons pas finir dans une fosse commune, puisque tel est le programme de ces grotesques valets du Nouvel Ordre Mondial : se débarrasser – physiquement – des meneurs, agitateurs, empêcheurs de tourner en rond ; des inutiles, vieux, pauvres, chômeurs, extravertis, saltimbanques ; jeunes de banlieues, immigrants – avec une préférence pour les teints mats.


Nous sommes en danger de mort ! « Ce n’est plus résister qu’il faut, c’est combattre que l’on doit ! »  On nous a déclaré la guerre ! Et cela ne date pas d’hier ! Ils ont déclenché des conflits mondiaux ! Ils ont irradié notre atmosphère avec leurs saloperies de bombes atomiques. Ils ont pollué les cours d’eau avec leurs usines ultralibérales. Ils ont avili et affamé les 4/5e de la planète. Ils ont défolié. Instillé peste. Inoculé sida. Propagé grippe(s). Amianté. Cancérisé.


Allons-nous morfler sans toujours rien dire, sans jamais rien entreprendre ? Rester bien au chaud dans nos pantoufles d’occidentaux, bien gras, bien gros, à lire, regarder ou écouter des medias - adeptes forcenés du droit de cuissage - en dodelinant de la tête sans rien faire ?! Il nous arrive, lorsque nous sommes de fort méchante humeur, de nous faire la réflexion suivante : « Et si les Résistants d’il y a soixante dix ans s’étaient comportés comme nous, nous le faisons aujourd’hui ? Quel genre de citoyens serions-nous maintenant, et dans quel système évoluerions-nous ? » Méditons.


Il n’est pas besoin d’être un super-héros pour résister, combattre, et vaincre la bêtise, la méchanceté, et l’avidité d’un petit groupe malfaisant. Tenez, le mot est lâché ! Petit groupe… et nous, nous sommes des millions dans ce pays, des milliards sur cette terre ! Alors, qu’est-ce qu’on attend ? Complotons.


Que croyez-vous donc ? On ne vous demande pas de faire dérailler des trains. De saboter des usines. De détourner du matériel, du combustible, des matières premières. (Par contre, une redistribution des richesses au nom de l’équité…) Ou d’assassiner des potentats locaux ou nationaux. Autrefois, une lettre, un signe de la main, une inscription, une réunion clandestine, une chanson, un pot de fleurs posé là et pas ailleurs, mille petits faits et gestes « insignifiants » firent retrouver à tout un peuple sa liberté, sa dignité, sa fierté.

Nous voulons vous prouver que nous avons tous un rôle à jouer pour le retour des beaux jours. Pour que nos parents et grands-parents, ne se disent pas : « Nous avons tout fait pour que ce pays ne courbe plus l’échine et redresse la tête. Nos enfants et petits-enfants qu’en font-ils ? Quel(s) monde(s) laisseront-ils à leurs propres enfants et petits-enfants ? »


Ne restez pas isolés. Communiquez entre vous, faites part de vos états d’âme pendant qu’il est encore temps. Mettez de côté vos différends. N’imposez pas vos chapelles à vos nouveaux compagnons. Au contraire, profitez de l’expérience des uns, et faites-leur bénéficier la vôtre. Etablissez un état des lieux et surtout… proposez.


Méfiez-vous des partis politiques. Surtout ceux « historiques ». Plus que jamais, ils servent uniquement de tremplin en vue de leur accession au(x) pouvoirs(s). Ils n’ont que faire de nous... sauf, en périodes électorales, quand ils débarquent seuls ou en bandes pour y conchier en nos marchés leurs boniments (de) minables. Préférez-leur, et de loin, la Société Civile : consommateurs, usagers, travailleurs sociaux, adhérents ou militants au sein d’associations, responsables de microsociétés etc. bref, des gens comme vous qui savent de quoi est fait le quotidien, et de quoi demain il sera (encore ou non) fait.


« Après la pluie, le beau temps » disaient nos anciens. Ne subissons plus la météo, faisons-la ! Bonne année combattive à tous !

 

La Rédaction du « Caennais déchaîné »

 

* (Re)lire de toute urgence, le Volcan (Der Vulkan) de Klaus Mann



http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Edito
commenter cet article

commentaires

Jean Delafont-Haine 05/01/2010 11:13


A VOUS TOUS: Nulle part jamais rien ne marche parfaitement

Perdre du temps à critiquer n'avance à rien

AGIR pour que ça marche mieux
"est la seule attitude digne d'une personne intelligente".

" si chacun mettait de son bois au feu plutôt que de pleurnicher sur des cendres".


Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives