Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 08:09

"Le véritable remède contre le chômage est qu'il n'y ait plus de travail pour personne, mais pour chacun une place dans la société." Albert Jacquard 

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/ 2009-11-25-087

AC ! 14

APEIS/CHÔMEURS PRECAIRES

 CGT/CHÔMEURS REBELLES

 MNCP

 

Chômeurs, Précaires….

 

Pour le maintien du droit au départ en retraite à 60 ans pour tous.

Contre les calculs basés sur les 25 meilleures années (minimum retour aux 10 meilleures années).

Pour des cotisations sur la Valeur Ajoutée totale de l’entreprise, et non sur les seuls salaires qui pénalisent les entreprises de main-d’œuvre.

Pour faire avancer la nécessaire personnalisation des droits : il faut aller vers des droits pour chaque être humain indépendamment de son parcours de vie et de sa situation de famille.

Pour le relèvement substantiel des minima de retraite et de l’indemnisation de toutes les formes de chômage à au moins 80% du SMIC.

Nous revendiquons également des droits à trimestres pour tous, y compris les personnes au RSA ou non indemnisées, étudiants...

10% de la population active est au chômage et 10 % est précaire. Depuis 1994, chaque année, ce sont 3,4 millions de personnes qui perçoivent les minima sociaux. En plus, notre société continue à les priver de leurs droits.

La situation : 

Augmentation du chômage des séniors (même sans compter tous les 60/62 ans qui risquent de se retrouver au chômage faute de pouvoir toucher une retraite)

Entrée de plus en plus tardive des jeunes sur le marché du travail 

Des parcours de plus en plus saucissonnés

(accès de plus en plus tardif des jeunes à l’emploi, nombreuses périodes de chômage et pertes de droits pour les « polypensionnés »)

Près de 2 millions de foyers au RSA qui n’acquièrent pas de droit à la retraite

  Et le gouvernement veut augmenter l’âge de départ à la retraite !

  Cela augmentera d’autant plus le chômage !

  Nous nous prononçons :

Nous défendons la mise sur pied d’un « Statut de Vie Sociale et Professionnelle », qui assurera à toutes et tous, avec ou sans emploi, le respect des Droits fondamentaux dont font partie :

L’accès à l’emploi (le droit au travail comme le droit au libre choix de son travail),

L’accès à un revenu décent (avec ou sans emploi),

Le droit à une retraite décente pour tous.

 

Et pour nous, quelle retraite ? 

 

Rejoignez nos associations, ensemble, nous sommes plus forts !   

IMGP0092-a.JPG Une femme enchaîne 18 CDD au

Pôle Emploi !!!

L’utilisation abusive des CDD est de plus en plus répandue dans le service public. Exemple avec la situation aberrante d’une salariée de Pole emploi.

Le combat de Lydie

Lydie Breuilly l’a appris à ses dépens. En douze ans de présence à l’agence pôle emploi de Concarneau (Finistère), cette Bretonne de 56 ans a été gratifiée de 18 contrats à durée limitée avant d’être brutalement remerciée il y a deux jours. Jusqu’ici passive, la quinquagénaire a décidé de se battre contre son ex-employeur).

Soutenue par les syndicats, elle ne quittera pas la cafétéria de l’agence tant que son contrat n’aura pas été requalifié en CDI. Pour l’instant, la direction fait la sourde oreille et affirme être dans son bon droit. Le flou juridique n’arrange rien : Pôle emploi est un établissement public, mais le personnel est recruté selon les règles de droit privé depuis la fusion ANPE-Assedic en janvier 2009. Une chose n’a pas changé : l’institution est censée assurer un avenir professionnel aux chômeurs. Et à ses propres salariés ?

Bonnet d'âne pour le service public !

La Poste, figure emblématique du CDD abusif

L’entreprise publique a été épinglée un nombre incalculable de fois pour des salariés qui avaient travaillé pendant des années en CDD avant d’être mis à la porte. A ce titre, le cas d’Odile Guibert, employée à la poste de Cordes-sur-Ciel, dans le Tarn, fait même figure de record. Entrée dans la maison en 1976, elle a cumulé pas moins de 247 CDD pendant plus de trente ans, avant que la justice la régularise, en mai 2008. Deux années plus tôt, deux autres employés du groupe avaient, eux aussi, été requalifiés en CDI après avoir cumulé respectivement 133 et 96 CDD en l’espace de trois ans, et avaient empoché au passage 11.500 et 22.000 €. Depuis l’entreprise a revu sa politique de recrutement mais paie encore les frais de ces abus de CDD.

France Télécom attaquée aux prud’hommes

France Télécom a aussi connu son lot de recours abusifs au CDD. L’entreprise a été condamnée en 2009 par le conseil de prud’hommes de Paris à ce titre. D’après le jugement, la seule unité des services techniques de la région Ile-de-France avait recruté 869 contrats précaires en 2005, 774 en 2006 et 464 en 2007. Là encore, les salariés qui avaient saisi les prud’hommes ont vu leur CDD requalifié et ont bénéficié d’indemnités pour rupture abusive de contrat.

                        L’audiovisuel public lourdement condamné

Ces abus sont aussi fréquents dans le milieu de l’audiovisuel. Et le service public n’échappe pas à la règle : en juin 2006, Radio France avait été condamnée pour licenciement abusif d’une de ses journalistes et contrainte de lui verser 43.000 € d’indemnités. France Télévisions n’est pas en reste : les chaînes du groupe ont été condamnées à plusieurs reprises pour des faits similaires, comme France 3, qui a dû payer près de 170.000 € à l’une de ses animatrices en 2002, ou encore France 2, qui a été condamnée au début de l’année après avoir mis à la porte un reporter qui avait enchaîné les CDD pendant plus de vingt ans.

D’après Marie-Laure Hardy et Thomas Morel de France-Soir

(Photos : Eddie Torial) 

 http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/ 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives