Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 18:47

« L’Administration est un lieu où les gens qui arrivent en retard, croisent dans l’escalier ceux qui partent en avance ». Georges Courteline

 « Nous n’avons point d’Etat. Nous avons des administrations.  Anatole France 

 http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/  ctGeorge Claire Tooker

 

Gilbert Marie, militant de La Ligue des Droits de l’Homme (L.D.H.), et de l’Association Solidarité Travailleurs Immigrés (A.S.T.I.-14) nous demande de faire paraître ce qui suit.

" Pendant la période allant du 8 novembre au 22 novembre 2012, des citoyen-ne-s et des militant-e-s témoignages ont recueilli les témoignages d’Etrangers devant… le Service des Etrangers de la Préfecture du Calvados pour la période allant du 8 novembre au 22 novembre 2011.

Ces témoignages ont fait l’objet de prises de notes, remises en forme, afin de pouvoir les diffuser auprès du plus grand nombre. Une personne, Fabienne, s’est tout particulièrement investie dans cette tâche.

« Ce travail d'enregistrement et de compilation de témoignages est une pratique citoyenne et militante de terrain qu'il me semble souhaitable de continuer de développer localement », nous précise Gilbert Marie ».

Plus loin, il ajoute : « Lors de la prochaine réunion de bilan de l'observatoire, il nous faudrait avancer sur la question : "Comment valoriser ce matériau selon plusieurs axes ? »

Et de conclure : « en attendant, pour que personne ne l'ignore et pour que plusieurs s'en empare avec intelligence, je livre ce matériau à votre lecture-réfléchie, citoyenne et militante. Ne jamais se taire, ne jamais étouffer nos colères ! L'union fait la force ! »

Gilbert MARIE

****************************************************************

 

- Témoignages recueillis le 8 novembre 2011

 - Je suis Libanaise. Je n’accepte  pas d’être enfermée dans cette salle d’attente où nous sommes 44 alors qu’il n’a plus que 8 chaises pour attendre parfois jusqu’à 12h45, comme ce fût le cas la semaine dernière… Lorsque nous sommes gênés par le manque d’air dans cette pièce, on nous répond sur un ton désagréable : « si vous avez trop chaud, ouvrez la fenêtre ! »

 - Nationalité ? On a l’impression d’être traité comme des prisonniers ou des malfaiteurs. Je suis chercheur à l’université à l’ENSII en chimie. Je fais de la recherche sur les capteurs chimiques, le monoxyde de carbone, etc. Je dois quitter mon poste de travail pour venir ici chercher un renouvellement de carte de séjour d’un an. On nous fait revenir plusieurs fois pour le dossier. Je n’accepte pas cet accueil indigne ni cette organisation inefficace.

 - Je suis Camerounais. Aujourd’hui, je suis arrivé à  minuit et demi devant la préfecture mais la semaine dernière, je ne suis pas passé au guichet alors que j’étais arrivé à 2h du matin. Je n’ai toujours pas de logement, je dors à la gare ou dans un arrêt de bus depuis un mois que je suis arrivé en France.

 - Je suis Ukrainienne. Si je suis ici depuis minuit, c’est pour mon mari malade. Je suis fatiguée je voudrais dormir…

Cette personne est passée en premier à l’ouverture du guichet et est ressortie au bout de quelques minutes : dossier refusé,  elle ne savait  pas pourquoi. Un des citoyens solidaires présents a réussi à interpeller le responsable du service (M. Douchin) qui, après vérification, a fini par indiquer que le certificat médical présenté par la dame n’était pas conforme à une nouvelle réglementation. Désormais il faut donner des précisions sur la zone géographique d’où vient l’étranger, elle ne le savait pas, le médecin non plus !

 - Je suis membre d'une structure d’accueil pour adolescents financée par le Conseil Général du Calvados. Je viens pour un titre de séjour pour un mineur étranger qui, depuis un an, n’a pas réussi à obtenir la bonne liste des documents à fournir. Je ne peux pas obtenir de rendez-vous, ni d’information, par téléphone. Je suis scandalisée par la façon dont on est traité dans ce service.

- Témoignage recueilli le 14 novembre 2011

 - Je suis installée en France depuis 11 ans (nationalité ?), et j’ai toujours besoin de venir tous les trois mois pour obtenir mon récépissé. La dernière fois, on m’a dit que mon dossier n’était pas bon, sans me préciser pourquoi. Pour m’aider, une assistante sociale a consulté d’autres dossiers et en a déduit quel devait être le document manquant. Je reviens ce matin et suis très tendue. Je suis là depuis 2 heures du matin avec mon bébé de 5 mois. Il faudrait que son père soit là aussi mais il travaille à Paris, alors il a écrit une lettre mais je ne sais pas ci ça passera.

- Témoignages recueillis le 21 novembre 2011

 - 25 personnes sont arrivées avant 7h. Venue pour un renouvellement de carte de séjour, une femme (nationalité ?) découvre la file d’attente et s’inquiète : « A 10 h je dois ouvrir le magasin à Mondeville, je ne peux pas me permettre d’être en retard ! » Une autre : « Je suis venue seule la semaine dernière pour un changement de situation. Je suis mariée avec un français depuis le 29 octobre, mais je suis venue pour rien, personne ne m’avait dit que je devais venir avec mon mari, aujourd’hui il m’accompagne et on attend tous les deux. »

 - Un militant de Itinérance vient de Cherbourg pour accompagner un Afghan : J’ai téléphoné plusieurs fois à la préfecture aux créneaux d’ouverture (2 heures seulement le jeudi et le vendredi) pour prendre rendez-vous. Finalement j’ai eu quelqu’un au bout du fil qui m’a répondu qu’on ne donnait pas de rendez-vous par téléphone et qu’il fallait se présenter au guichet à Caen. Je suis déjà venu hier mais il y avait beaucoup de monde, je suis venu pour rien. La situation de l’Afghan que j’accompagne est complexe : il est passé par la Slovénie puis la Croatie où la police l’a renvoyé en Slovénie puis en Grèce. Son but était de se rendre en Angleterre. Il s’est fait renvoyer de pays en pays comme un ballon dans lequel on tape pour s’en débarrasser.

- Je suis Arménien, étudiant en 3ème année de langue LLCE (Langues, Littérature, Cultures Etrangères.)  Je n’ai qu’une carte de séjour étudiant et j’ai besoin de travailler. Dans mon pays, j’étais prothésiste dentaire mais mon diplôme n’est pas reconnu ici alors je voudrais passer un BTS français pour pouvoir travailler mais on ne fait pas ce que l’on veut, on prend ce que l’on trouve. Pourquoi est-ce que la préfecture ne donne pas de rendez-vous pour éviter toute cette attente dans la nuit ? Il y a des gens qui travaillent, des étudiants, des personnes avec des bébés etc.

 - Je suis Géorgienne et je suis arrivée à 2h ce matin. Mon fils de 8 ans est resté à l’appartement. J’ai une carte de séjour depuis 2008 qui arrive à échéance le 4 janvier alors je viens pour la renouveler mais cela me fait perdre ma journée de travail. Je travaille par intérim dans ce que je trouve : actuellement en cuisine de collectivité, avant je travaillais dans une imprimerie à Condé-sur-Noireau. 

- Témoignages recueillis le 22 novembre 2011

 - Je suis Serbe. Je veux juste retirer un formulaire de demande de visa. L’ambassade m’a demandé d’aller à la Préfecture et je ne sais pas si j’aurais une première information.

 - Je suis pacsée (nationalité ?) avec un Français depuis deux ans. Lui a un certificat le prouvant mais moi, je dois venir le retirer ici. Je ne comprends pas pourquoi mon conjoint peut obtenir ce papier et pas moi.

 - J’ai 30 ans et je suis en France depuis deux ans. Je suis Kosovar avec un passeport serbe que je dois présenter tous les trois mois en attendant d’obtenir une carte de séjour que j’ai pourtant déjà payée. Je travaille dans la restauration et je suis obligé de venir lors de ma journée de congé.

 - Je suis Algérienne (68 ans), ma fille vit en France depuis 10 ans. Je suis veuve, je touche la retraite de mon mari et ma famille a toutes les ressources nécessaires pour vivre correctement. Je voudrais juste obtenir un regroupement familial pour venir voir mes petits-enfants quelques jours par an et repartir.

 - Je suis Angolaise, j’ai 53 ans et je suis en France depuis 9 ans, je vis dans le même appartement depuis 2006, j’ai travaillé mais aujourd’hui, je suis au chômage. Suite au décès de ma fille en Angola, j’ai ramené ma petite-fille de 6 ans pour l’élever. C’est la 8e fois que je fais renouveler ma carte de séjour d’un an car celle de 10 ans m’a été refusée. Lorsque ma carte a expiré, j’ai été radiée de tout.

A suivre...

ct2.jpgGeorge Claire Tooker 

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

aviseur 10/03/2012 13:31


Quand vous lirez ceci, vous comprendrez mieux le pourquoi....


 


Lettre ouverte au Pouvoir –menteur : https://aviseurinternational.wordpress.com/2012/03/09/lettre-ouverte-de-remerciement-dun-mort/


 


Et pour ce jour : https://aviseurinternational.wordpress.com/2012/03/09/la-une-de-keg-des-unes-du-09032012-a-j-58-av-le-tombeau-des-illusions-envolees-du-tyran-eau/


 


 


 


Cordialement


 


Aviseur


 

Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives