Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 11:11

"La barbarie ne vient pas pas de la barbarie. Elle vient des affaires qu'on ne peut plus faire sans elle."

Bertolt Brecht alias Eugen Berthold Friedrich Brecht

 http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/la-defense-panoramique-321 Arnaud FrichPhoto : Arnaud Frich (lien vers son site en fin d'article)

   

La vérité sur l’Economie Nationale…..
telle que l’on ne vous l’indique jamais !!!

 

PIB ! PNB ! Indices nationaux ! Prévisions à moyen et court terme ! Indice d’inflation !...  Quésako ???

  (par Kelly-Eric Guillon)

 

De façon plus simple, je me suis immergé pendant de nombreux mois, au cœur de l’économie nationale parmi les quelques 958 394 entreprises Françaises significatives recensées par la revue « l’Expansion »

Parti du classement des 1000 premières (année 2009) pour :
le Chiffre d’affaire
le Résultat net
l’effectif
soit 3 000 entreprises, je suis arrivé à une première conclusion.

Seules 2 170, sur les 3 000 analysées (ayant les CA les plus élevés), sont réellement « fiables » dans la mesure où elles renseignent effectivement sur l’ensemble des 3 informations utiles pour une analyse comparative objective :
   

Chiffre d’affaire 2008 (- 443)
Résultat 2009 (- 220)
Effectif 2009 (- 278)

Pour mémoire et sans la moindre incidence sur l’analyse, 1 001 entreprises (un tiers) ne sont pas renseignées quant à leur date de création.
J’ai donc œuvré sur les 2170 entreprises « valables », essentiellement classées selon le « Chiffre d’affaire », qui va de 131 327 millions à 44 millions pour un total de 2 118 milliards (la dette Nationale "n’est que" de 1 800 milliards – soit 85% du CA 2009 de ces 2170 entreprises) pour un « résultat net » de 56 milliards (il ne faut que 32 ans de « résultat net » de ces entreprises pour payer cette dette Publique et si on ne compte que les bénéfices de 79 milliards, en ignorant les pertes, cela ramène à 23 ans de « bénéfices »).
Si nous devons être puristes, ce nombre d’entreprises analysées doit être ramené à 2 159 (elles sont renseignées sur le CA de 2008). Ces mêmes 2 159 entités enregistrent une perte de CA de -7,94%
Les différents maximum et minimum sont (la première ligne indique le maximum et le premier chiffre après la parenthèse, le « N°-position » attribué dans la liste des 3 000 entreprises. La seconde ligne indique le minimum.La 3éme ligne, soulignée, est celle de la moyenne) :
   

CA (en millions)
 TOTAL ( 1 – 131 327)
Nord Alsace Automobiles (1753 – 44,063)
976,257

CA (2008) (en millions)
TOTAL (1 – 179 900)
Nord Alsace Automobiles (1753 – 8,741)
1 063,142
 

Résultat 2009 (en millions)
TOTAL (1 – 8 447)
Renault (13 - - 3 125)
25 999
 
Effectif
CARREFOUR (2 – 475 976)
PEUGEOT - CITROEN Poissy (243 – 1)
4 125
 
Résultat / CA
STRICKER France (2200 – 149,7%)
Alcan (1849 - -138,5%)
2%
 
Productivité en CA (en €)
PEUGEOT - CITROEN Passy (243 – 1 713 581 000)
ONET Service (645 – 17 263)
3 699776
 
Productivité en Résultat
ERIC SOCCER (2193 – 10 807 903)
PEUGEOT - CITROEN Passy (243 –  - 69 145 000)
– 6 387

Constater que le CA des 2 159 entreprises a baissé de 182 milliards (soit une perte de – 7,94% entre 2008 et 2009.
Et la parité, à savoir le nombre de femmes qui dirigent des entreprises, me direz vous ?
Je ne l’ai pas oubliée.
Elle sont 83 femmes qui dirigent sur 3 000 (un "grand" 2,77%).
Que faites-vous, femmes ?
Vous avez du pain sur la planche et il est long le chemin vers le pouvoir (combien êtes-vous en politique ?)
Que donne l’analyse relative aux seules femmes :
 

CA (en millions)

AREVA (55 – 8 529)
SSR (2874 – 2,874)
414,739
 
CA (2008) (en millions)
AREVA ( 55 – 8 092)
Daiichi Sankyo - France (1753 – 60,809)
428,092
 
Résultat 2009 (en millions)
ETAM Lingerie (1066 – 8 447)
SDEI (1026 -  - 3 125)
506,864
 
Effectif
WOLKSWAGEN – France (2877 – 379 749)
CMD (243 – 13 740)
75 027
 
Résultat / CA
ETAM Lingerie (1066 – 2820%)
SDEI (1026 -  -996,2%)
201,1%
 
Productivité en CA (en €)
AREVA (55 – 107 359)
BAI (916 – 2 208)
5 433
 
Productivité en Résultat (en €)
ETAM Lingerie (1066 – 87 636)
SDEI (1026 -  - 25 737)
7 000

Les ventilations et densités géographiques en habitants pour une entreprise :
Alors qu’en toute logique, on serait tenté de penser que le département de Paris et la Région Ile de France devraient être les champions toutes catégories :
 

Vrai pour Paris
CA 2009 = 847 230 millions
Résultat  =    27 344 millions
Effectif   = 3 976 544 salariés
Nombre total d’entreprises = 94 656
Densité de population pour une entreprise = 23,4 (la pire = 118,6 en Pas de Calais)
 
Faux  pour Paris
Population (Nord = 2 564 959 / Paris = 2 211 297)
Sociétés analysées (Hauts de Seine = 358 soit 3,53% / Paris = 308)
Export (Hauts de Seine = 599 821 millions soit 42,47% / Paris = 375 291)
Résultat par rapport au CA (Charente = 18,07% / Paris = 3,23%)
Productivité en CA (Aude = 3 299 684 € / Paris = 213 057)
Productivité en Résultat (Charente = 120 771 € / Paris = 6 876)

Se souvenir du fameux épisode politique de l’EPAD fin 2009 qui mit aux prises, un jeune loup politique avec de vieilles pointures départementales….

  Vrai pour « Ile de France » (le « soit » correspond au total de chaque item)Population = 11 659 260 soit 19%
Sociétés « Expansion » = 233 483 soit 24%
Sociétés analysées = 1031 soit 33%
CA = 1 692 917 millions soit 81%
Résultat = 46 928 millions soit 83%
Effectif = 7 259 813 soit 81%
Export = 1 012 735 millions soit 72%

Faux  pour « Ile de France » (soit correspond au total de chaque item)Densité (Corse = 44,5 / Ile de France = 49,9)
Résultat / CA ( Poitou = 5,80% / Ile de France = 2,77%)
Productivité en CA (Champagne = 577 648 € / Ile de France = 233 176)
Productivité en Résultat ( Poitou = 22 197 € / Ile de France = 6 464)

La densité moyenne en Département et en Région étant de 64,8 habitants / entreprise
 

 En Départements
Le mieux loti = Paris (23,4 Habitants / entreprise)
Le moins bien = Pas de Calais (118,6 Habitants / entreprise)
 

En Régions
Le mieux = Corse (44,5 Habitants / Entreprise
Le moins = Haute Normandie (99,1 Habitants / entreprise)
En appliquant le même ratio qu’à Paris (département), cela indiquerait pour l’ensemble des départements  : 2 659 727 entreprises soit 2,78 fois plus (au niveau des régions = 1 397 066 soit 1,46)
 

Mais il ne suffit pas de constater cela pour que l’économie reparte d’un bon pied.
Cela donne quand même à réfléchir sur les moyens à mettre en œuvre pour tenter d’harmoniser un peu mieux le maillage entreprise-population sur l’ensemble du territoire, même en n’utilisant que le ratio moyen de 64,8 (Département et Région), ce qui « équilibrerait peut-être de façon plus harmonieuse les écarts en matière de chômage selon les départements et régions….

 

Tout comme il ne suffit pas de dire « on va créer de l’emploi » pour faire repartir l’économie, on ne peut dire « on va créer plus d’entreprises » pour que l’économie reparte.
 

Ces volontés sont stériles face à l’absence de consommation qui est le vrai moteur de l’économie.
 

Si la consommation baisse par perte de pouvoir d’achat (ce qui est le cas actuellement en 2011 comme en 2010) la production baisse et baissera (avec ou sans problème de délocalisation. Ce dernier élément n’étant que facteur aggravant), il devient difficile malgré les exhortations et vœux pieux gouvernementaux et MEDEFiques d’enrayer un déclin auquel nous assistons depuis le bord du chemin.
 

En économie comme en beaucoup de problèmes, le « YAQUA », le « ILFAUTQUE » ne sont que redondances d’aveux d’impuissance.
 

Il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir…..
 ll faut simplement oser agir sur des bases saines.
 

Si on ne veut pas vraiment, il est sûr que l’on ne pourra pas…. et ce, avec succès et brio.

Et si les gouvernants décidaient de mettre en œuvre la perspective la moins haute de 1,46 fois le nombre d’entreprises actuelles (soit 1 400 000 entreprises au lieu des 958 000 considérées) en se donnant (ainsi qu’aux entreprises) le moyen réel de cette relance…. Sans pour autant détruire ce qui était la fierté de la France (les systèmes sociaux d’avant 2007 (et cela est possible.)

Il est certain que cela diminuerait dans les mêmes proportions l’ensemble des problèmes (chômage, rentrées fiscales et charges sociales,…..). A réfléchir !!!!
 
Ce travail fait suite à un précédent (Janvier 2011) qui analyse la situation cumulée des revenus de 300 mandataires sociaux comparés au seuil de pÔvreté…. Et des pistes qui permettraient de résorber des écarts, par trop vertigineux
 
Kelly-Eric Guillon

 

Site d'Arnaud Frich : http://www.arnaudfrichphoto.com/

 

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Opinion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives