Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 08:49

"Quand vous hésitez entre deux opinions, choisissez celle qui a le plus petit nombre de partisans, vous avez des chances de choisir la bonne." Jean Bernard

"Un remords vaut mieux qu'une hésitation qui se prolonge. " Henry de Montherlant

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/  serge-gainsbourg-je-taime___-moi-non-plus--jane-b_.jpg

Gainsbourg, Mérimée, Bizet, l'ont affirmé : "Si tu ne m'aimes pas, je t'aime, et si je t'aime prends garde à toi"

 

 

"De notre confrère Florestan,

 du collectif "Bienvenue En Normandie",

un article pour le moins caustique sur la réunification des deux Normandie, suivi d'un autre... sarcastique sur un scandale, dû au fait que nous laissons notre destin aux mains d'une bande de ploucs, dont on se demande quand on les renverra une bonne fois pour toutes derrière le cul de leurs vaches !" NDLR (Relire l'article édifiant daté du 7 avril 2009, 3e lien en bas de page.) 

 

*Cela ne devrait pas laisser indifférents les usagers que la SNCF s'acharne à mettre en retard, et auprès de qui elle conte que c'est par manque de matériel - en sus de celui humain... 

§§§

     

Dans le dernier numéro de l'excellent "Normandie Magazine" (Mai/Juin 2011 n°243; pp. 30- 31) on trouvera le mode d'emploi idéal pour réussir à coup sûr, la Réunification de la Normandie, rien de moins ! (Consulter le 1er lien en bas de page.)
 
Voici les étapes et l'ordre à respecter pour réussir une bonne réunification normande :
 
1) De la patience pour attendre le bon moment ! Les vieilles idées dégagent avec les vieilles personnes qui les incarnent. "On ne met pas le vin nouveau dans de vieilles outres" dit l'Evangile !
  
2) Le bon moment : la mise à la retraite du gars qui se croyait important en niant  l'évidence de  la réunification normande (pour se marier, il faut être deux...)
 
3) Une volonté fermement partagée par les deux partenaires qui veulent faire une réunification Normande : ne pas attendre que la majorité des imbéciles soit convaincue  d'un intérêt général partagé pour agir !
 
3 bis) Volonté préparée par une mûre réflexion : le "ptêt ben qu'oui ou le ptêt ben qu'non" c'est le temps qu'il faut pour mûrir une décision importante. Le mariage est de raison, l'amour viendra après quand l'ignorance et la méfiance auront fondu comme glace ou givre au printemps nouveau...

 

4) Une décision à prendre pour répondre à un enjeu sinon un défi venu de l'extérieur de la Normandie.
(Enjeu national : le Grand Paris maritime: option Normande ou Flamande ?)
  
- Premier avantage : l'unité Normande n'est plus une querelle sur le sexe des anges bas ou haut Normands car il faut désormais rapidement mettre en oeuvre un vrai projet régional pour répondre au défi (ex : la LGV ; le PRES ; la Métropole en réseau pour enfin exister à 200 km à l'ouest du Grand Paris et en Europe)
 
- Second avantage : cela fait peur aux imbéciles qui aimeraient bien rester dans le confort intellectuel d'un déclin qu'ils sont incapables de voir...
 
- Inconvénient ? Ces mêmes imbéciles vont freiner des quatre fers pour ralentir le train réunificateur... afin d'avoir le temps de monter dedans, au dernier moment. Ne pas s'inquiéter de cet inconvénient passager : c'est normal ! Néanmoins il ne faudrait pas que le train prenne trop de retard car nous risquerions de rater la dernière correspondance...
 
5) En Normandie, ne pas mettre la charrue ( désigner le nom du propriétaire de la paire de fesses présidentielles qui aurait l'honneur d'honorer le cuir noir et profond d'un fauteuil ergonomique anti- escarres  dans un bureau climatisé design  au sommet d'une tour "HQE" de la future métropole régionale capitale)... avant les bœufs ! Seul compte le projet commun et partagé avec sa feuille de route pour relever ensemble un enjeu, un défi ! La Capitale, le Président, son fauteuil et les escarres du Président, on verra ça après ! Car il y a urgence...
 
6) Ne pas faire de la réunification de la Normandie un projet. Mais faire la réunification Normande pour un projet ! (à répéter plusieurs fois pour bien comprendre... car on ne se marie pas pour se marier)
 
7) Mettre en route un projet concret, pour ici et maintenant : les réunificateurs Normands ne doivent pas se tromper d'agenda. Ce qui compte vraiment, c'est bien l'urgence de répondre à l'impatience de forces vives Normandes de plus en plus inquiètes. Ne soyons plus obnubilés par l'agenda de procrastinateurs  politiques, véritables "professionnels d'eux-mêmes" qui attendent toujours des lendemains d'élections pour ne rien faire, faute de pouvoir vraiment penser l'avenir collectif dans le brouillard permanent de leurs arrière-pensées : autrefois les troupes suivaient leurs chefs. Aujourd'hui, c'est le contraire...  La société civile Normande et les forces vives régionales doivent passer à l'action !
 
Eh bien c'est actuellement la méthode utilisée par les deux Chambres Régionales de Commerce et d'Industrie de Normandie présidées par MM  Jean-Claude Lechanoine (BN) et Jean-Pierre Désormeaux (HN) qui ont décidé, le 22 avril dernier de lancer le processus de fusion des deux CRCI  afin de créer au 1er janvier 2015 la CRCI de Normandie, 6ème CRCI de France.
 
Tout a été prévu dans les détails à parité entre Haute et Basse Normandie avec d'abord le lancement d'un Groupement d'Intérêt Consulaire (GIC), réunissant les deux Chambres Régionales Normandes, qui aura comme mission de mettre en oeuvre le vaste chantier de fusion des CRCI (mutualisation des moyens; modernisation; unification des systèmes informatiques;  harmonisation de la carte des CCI Normandes et création de la CCIT de l'Estuaire dont le décret officiel de création sera signé le 1er juillet prochain pour justement ne pas avoir à subir le calendrier des politiques...)
 
La présidence du GIC sera d'abord bas-Normande puis haut-Normande à partir du 1er janvier 2013.
Le choix du siège de la future CRCI Normande n'a pas encore été décidé... Bien sûr !
La Basse-Normandie contribuera à 42% et la Haute-Normandie à hauteur de 58%: voilà un bel exemple de solidarité équitable administré par le mouvement consulaire que le socialiste Alain Le Vern pourrait méditer à son aise s'il n'était pas réélu en ... 2014.
 
2015 : la Normandie, 6ème Région économique de France, sera enfin une réalité et c'est là l'essentiel !  Le reste, c'est à dire la division institutionnelle et politique entre une Haute et une Basse Normandie apparaîtra comme une foutaise : on le voit déjà avec l'affaire d'une Ligne Nouvelle Paris Normandie qui par définition ne peut être ni bas ni haut Normande !
 
A partir de 2015, s'opposer à la réunification de la Normandie pourrait devenir politiquement ridicule, définitivement !

Florestan,
p/o le collectif "Bienvenue en Normandie"
 
miller67 ans après, la Bataille du Rail perdure en Normandie ! La faute à qui ?
 
 
LE SCANDALE DE LA GARE DE SOTTEVILLE !!! 

 

... Qui n'a jamais, hélas, aussi bien porté son nom !

  (Voir 2e lien en bas de page.)

 

On rappellera que plus de 60% du trafic du port d'Anvers est évacué par le mode fluvial et ferroviaire dans un hinterland que cet ancien port flamand municipal étend désormais largement à la région parisienne et à l'Europe médiane avec une politique d'intégration verticale de la logistique (contrôle par le port d'Anvers des convois de fret ferroviaire massifiés vers Paris et le sud de l'Europe ou l'Allemagne ; prise de participation des chargeurs anversois dans les entrepôts du Grand port maritime de Rouen ; anticipation de l'ouverture du canal "Seine-Nord")

 

Pour l'instant du côté de la sotte ville qui se prétend capitale de "je ne sais plus quoi" on entend des bonnes paroles ou des jérémiades...

 

Pour le projet, sa formulation, sa défense ou sa promotion avec un lobby régional actif pour que nous ayons enfin ici la 6ème région économique de France, pour que Le Havre "port de Paris" (ironie ?) ait enfin la maîtrise de son arrière-pays logistique pour que Rouen  soit enfin une vraie métropole régionale, carrefour ferroviaire et logistique du Nord-ouest du bassin parisien à l'échelle européenne...  On attendra !

 

Pendant ce temps là, 382 locomotives rouillent ... en même temps que les cerveaux de certains décideurs qui ne décident de rien !

 

Ils attendent les... élections et Réseau Funèbre de France ne promet même plus le Paradis !

 

Nous sommes donc partis sur un train d'enfer !

 

Florestan,

p/o le collectif "Bienvenue en Normandie"

 bienvenorm@yahoo.fr

 

Liens :

http://info.normandie-magazine.fr/index.asp?ART_ID=30705&Elles+se+sont+dit+%AB+oui+%BB

 

http://www.ouest-france.fr/region/normandie_detail_-382-locomotives-rouillent-pres-de-Rouen-_8618-1817097_actu.Htm

 

(Re)lire : http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-29965989.html

 

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/ 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Opinion
commenter cet article

commentaires

Romain 07/06/2011 13:42



Le gouvernement préfère la mafia du frêt routier qui est plus chouette que le frêt ferroviaire


 


Romain, Etudiant en 3e année gestion



Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives