Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 11:11

« La conscience a été donnée à l’homme pour transformer la tragédie de la vie en une comédie. » Démocrite

 http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/jc-3-bis.gif

Pour célébrer sa deuxième année, et gratifier ses 390 000 visiteurs, le « Caennais déchaîné », à la devise empruntée auprès de François de La Rochefoucauld : « Peu de gens sont assez sages pour préférer le blâme qui leur est utile, à la louange qui les trahit »,  convia dans une belle demeure du XVIIIe siècle nichée quelque part dans le sud du Pays d'Auge quelques personnalités de tout horizon et de… toute époque, pour y commettre quelques digressions de bon aloi, comme eût proféré le regretté Maître Capello à qui est dédié ce Huitième Editorial.

La Rédaction.

 Michel Schneider

« J’écris pour oublier les journées en leur substituant de quoi exister sans avoir à les vivre. »

George Orwell

« On ne peut écrire quoi que ce soit de valable si on ne gomme pas sa propre personnalité. »

Jorge Luis Borges

« Le moment dans lequel je vous parle est déjà loin de moi. »

Gérard de Nerval

« Je frémis en me rappelant une tradition bien connue en Allemagne, qui dit que chaque homme a un double et que, lorsqu’il le voit, la mort est proche. »

Un ange passe… 

Luc de Normandie

« Madame Beauzée couchait avec un professeur de langue Allemande. Monsieur Beauzée les surprit au retour de l’Académie. L’Allemand dit à la femme : " Quand je vous le disais qu’il était temps que je m’en aille. » Ce à quoi, Monsieur Beauzée, puriste dans l’âme, rétorqua : « Que je m’en allasse, Monsieur ! Que je m'en allasse ! »

Coluche

« Je parle très mieux français que toi, et je te merde ! »

Martin Handford

« Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas sérieux, que vous êtes drôle. »

Sergiu Celibidache

« Le langage est impuissant à exprimer tous mes déboires. »

François-René de Chateaubriand

« Lorsque je fouille dans mes pensées, il y a des noms, et jusqu’à des personnages, qui échappent à ma mémoire, et cependant ils avaient peut-être fait palpiter mon cœur : vanité de l’homme oubliant et oublié ! »

Eduardo Galeano

" Puissions-nous être assez obstinés pour continuer à croire, contre tout évidence, que la condition humaine vaut la peine, car, si nous avons été mal fabriqués, nous ne sommes pas terminés. »

Démocrite

« Pour l’homme, il convient de faire plus grand cas de l’âme que du corps ; car l’excellence de l’âme corrige la faiblesse du corps, alors que, sans la raison, la force corporelle est absolument incapable d’améliorer l’âme. »

Candido Mendes

« Face aux hégémonies galopantes, on peut se demander s’il n’y a pas d’autres espaces aménageables pour la pensée et l’action. »

Eduardo Galeano

« Non seulement les Etats-Unis, mais aussi certains pays Européens, ont semé des dictatures dans le monde entier. Et ils se sentent capables d’enseigner ce qui est la démocratie. »

Victor Hugo

« Les temps primitifs sont lyriques, les temps antiques, sont épiques, les temps modernes sont dramatiques. »

Candido Mendes

« La Latinité représente le côté doux de l’Occident. »

Claus Hulverscheidt

« Octroyer 1 milliard d’€uros par an à un petit groupe social qui n’est pas aux abois et mettre cela sur le dos de la collectivité revient à piétiner un principe fondamental de la démocratie. »

Lula

« Ne livrez pas le pays à ceux qui n’ont aucun engagement envers les plus pauvres. »

Walter Benjamin

« C’est seulement à cause de ceux qui sont sans espoir que l’espoir nous est donné. »

Soupirs…

Alexandre Soljenitsyne

« L’économie de marché, voire l’abondance généralisée, ne peuvent être le couronnement de l’effort humain. C’est la qualité du lien social qui prime. »

Satish Kumar

« Nous sommes coincés dans cette économie matérialisée qui nous a presque rendus esclaves. Nous devons revenir à une économie joyeuse et locale. »

Mohammad Marzuki dit Kill the DJ

« J’ai pitié des jeunes Occidentaux. Ils manquent de vie. Tout leur espace est cadré, absolu, clair, stagnant. Nous, Indonésiens, avons des racines si profondes que nous pouvons nous faire chahuter par la mondialisation sans trop de danger. "

 

Une pause… puis :

Edouard Glissant

 

« Quand on est militant, on n’est pas révolté. Le révolté est impuissant. Le militant, lui, sait quoi faire, ou du moins il le croit. Le militant peut devenir féroce, cruel, aveugle. Et se briser intérieurement. De telles déformations proviennent de l’obligation pour un militant d’adopter sans réserves son dogme, de bâtir son idéologie. »

Byung-Chul Han

 

« Le fait que le dépressif se lamente que rien n’est possible, n’est possible que dans une société qui croit que rien n’est impossible. »

 

Tout le monde s’observe…

 

Henry de Montherlant

 

« Tout ce dont vous m’accusez est pure invention et calomnie. On m’accuse de ce que j’ai fait, de ce que je n’ai pas fait, et aussi des mêmes actes pour lesquels on ne blâme pas les autres, quand ce sont eux qui les font, et pour lesquels même il arrive qu’on les loue. »

Edouard Glissant

 

« La pensée unique frappe où elle soupçonne de la diversité. L’Etat-Nation n’a pas d’avenir. Il ne provoque que des catastrophes parce qu’il est intimement lié au chaos du capitalisme libéral qui démantèle le monde, et est capable de l’organiser ou d’en réparer les désastres. »

Bertolt Brecht

 

« Le peuple a trahi la confiance du gouvernement, et ce n’est qu’en redoublant d’efforts qu’il peut la regagner. »

 

Sourires…

C. Holland Taylor

 

« Quand vous êtes citoyen d’un pays où le gouvernement adopte des lois qui vous privent de vos libertés et se sert d’un appareil d’Etat répressif pour appliquer ces lois, votre gouvernement se révèle plus dangereux qu’un terroriste aveugle qui n’a aucune chance de vous atteindre. »

 

Alaa Al-Aswany

 

« Selon certaines définitions, l’occupation ne se limite pas à la présence de forces étrangères, mais peut également être le fait d’un groupe qui exerce sa domination en accaparant pouvoir et richesses. »

 

Germain de Colandon

 

« Ejecter Sarkozy du pouvoir, puis, désarkozyfier la France, comme l’Allemagne fut dénazifiée après 1945, est un devoir de salubrité publique, et un immense espoir pour l’avenir de chacun. "

 

Assentiment général…

 

François-René de Chateaubriand

 

  « Quiconque prolonge sa carrière sent se refroidir ses heures ; il ne retrouve plus le lendemain l’intérêt qu’il portait la veille. »

 

Bertolt Brecht

 

« Ne serait-il pas plus simple pour le gouvernement de dissoudre le peuple et d’en élire un autre ? »

 

Rires… Silence. Et, à nouveau :

 

Pierre Véron

« Préfet : un uniforme qui a trop tendance à se changer en livrée. »

Claude Terrasse

« En effet, s’il n’y avait pas de linge, qu’est-ce qui distinguerait l’homme du singe ? »

Honoré de Balzac

« Il déshonorait sa femme par une tendresse publique assaisonnée de ces fatuités grossières dont le secret appartient à ces sauvages de France, vivant au fond des campagnes, et dont les mœurs sont encore peu connues malgré les efforts des naturalistes du roman. "

Jules Michelet

« Vrai pays de sapience ! Cette Normandie, qui, en tant de choses, a servi de modèle à la France et à l’Angleterre. »

Michel Rocard

« Il faut décoloniser la Province pour démultiplier les énergies présentes sur les territoires… »

Zakhar Prilepine

« La presse régionale appartient à de petits barons qui s’en servent dans leur combat pour accéder à tel ou tel poste. »

Evgueni Blinov

« Les Français éprouvent une envie grandissante de se débarrasser des banlieues comme ils se sont débarrassés, à une autre époque, de leurs colonies. »

Meng Haoran & Wang Wei

« Où vais-je ? Je vais errer dans les montagnes. Je cherche le repos pour mon cœur solitaire. Je chemine vers mon pays, vers ma demeure. Je ne m’aventurerai pas au loin. Calme est mon cœur, il aspire à son heure ! La terre bien-aimée en tout lieu, refleurit au printemps et verdoie de nouveau. Partout et pour toujours les horizons bleuissent ! Eternellement… Eternellement..."

Où l'on entend la "Marche des Pélerins chantant la prière du soir" d'Hector Berlioz...

 jc 2Caspar David Friedrich : " L'homme au-dessus de la mer de nuages"

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/ 

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Edito
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 09:49

« Il vaut mieux un être humain non satisfait qu'un porc satisfait. » John Stuart Mill

 http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/ m4

 

«  L’année 2010 sera l’année de la révélation ou ne le sera pas. L’année 2010 sera l’année du bouleversement ou ne le sera pas. L’année 2010 sera l’année du changement ou ne le sera pas. » 

 

Voilà ce que nous écrivions dans notre Edito du 4 janvier 2010. Depuis, que s’est-il donc passé ?

Certes, convenons que nous sommes un peu réducteurs. Seulement, on peut affirmer que ce qui a dominé feue l’année 2010, c’est bien le populisme. Celui d’Etat, par le biais d’un gouvernement godillot sous le contrôle d’un crétin arriviste qui nous sert de président de la République, lui-même pion du Nouvel Ordre Mondial aux ramifications tant occultes que mafieuses ; celui d’extrême-droite avec « la fille de son père » alias Marine Le Pen ; celui également d’extrême-gauche avec Jean-Louis Mélenchon. Pour ce dernier, nous l'appréhenderons en tant que chef d'un mouvement politico-social, comme celui qui a vu le jour en Russie vers 1860, dont l'objectif était de dresser les paysans et les citadins contre le pouvoir tsariste...

Assisterons-nous au réveil citoyen ? A une reprise en mains de notre destin via la société civile ? Rappelez-vous : on vous avait déjà mis en garde contre les politiques  !… 

Pêle-mêle, nous eûmes droit au puant "débat" sur l’identité nationale ; les persécutions administratives contre les Roms avec déportations à la clef ; les manifestations monstres partout en France (des dizaines de millions de manifestants dans la plupart des villes, plus de 60 000 rien qu’à Caen le 12 octobre !) ; Woerth qui entretient des relations coupables avec une vieille dame indigne du nom de Bettencourt ; les attaques de plus en plus resserrées des Députés et des Sénateurs (certains d’entre eux se révèlent être d’anciens repris de justice !) contre Internet avec Hadopi, et celles contre nos libertés fondamentales avec Loppsi I et II ; la prise de conscience d’une large majorité d’individus devant la crapulerie des Banques, locales, centrales ; du FMI, véritable bateau ivre barré par un Strauss-Kahn (un peu plus classieux que l’hybride aux talonnettes, mais ne sont-ils pas issus du même moule ?) au cœur soi-disant à gauche mais au portefeuille bien à droite… Voici pour le genre (in)humain.

Côté environnement, nous fûmes servis. Séismes en Haïti et en Chine ; canicule infernale, et incendies dantesques en Russie (Napoléon et von Paulus en rêvaient, des dirigeants incompétents et la mafia l’ont fait !) ; inondations au Pakistan et ailleurs ; neige en France et en Europe en décembre (que c’est incroyable !). Et le clou, Mesdames et Messieurs, Ladies and Gentlemen, Meine Damen und Herren : l’éruption, en Islande, du volcan Eyjafjöl, clouant la moitié de l’aviation civile mondiale ! Mieux que Ben Laden ! La classe ! Au fait, en parlant d’avion, un Deus ex machina digne des meilleurs comédies antiques ou opéras baroques : le couple présidentiel Polonais et 94 autres guignols de l’info qui passent de l’autre côté du miroir ! C’est pas chez nous que ça arriverait, ça !

Et… à Caen, il s’est passé quoi ? Bah… Bof… A part un certain comice agricole qui s’est tenu du côté du Zénith impliquant une bande de dindes AOC "Miss France" provenant des quatre horizons, il ne s’est pas passé grand-chose. Si, Jean-Louis Bouillère, Directeur des Affaires Culturelles de la ville s’est fait la malle ! Il a refourgué sa potée de tripes à la mode de Caen contre un bon plat de choucroute du côté de Strasbourg. A notre humble avis, il ne perd pas au change.

D’accord, 2010 ne fut pas « l’année de la révélation, du bouleversement, ou encore du changement. » Il n’empêche que le terreau est là, les semences sont faites, il n’y a plus qu’à attendre que ça pousse. Et si vous pensez que 2010 fut une année pourrie, eh bien attendez que 2011 se soit écoulée… alors vous vous direz qu’en fin de compte, ce n’était pas si mal que ça. Parce que 2011, ce sera l’horreur !...

Et ça a commencé fort. Tandis que dans toutes les démocraties du monde (et même dans celles qui le sont moins) on fêtait le passage à la Nouvelle Année dans la bonne humeur, nous subissions notre première punition : l’interdiction des feux d’artifices et des pétards sur tout le territoire français ! Il est désormais interdit de s’amuser, de se divertir ! En lieu et place, sur les télévisions, une meute en uniforme aux basques d’un ministre de l’intérieur à la gueule rougeaude, aussi hilare que le fut Jaruzelski en son temps.

Maintenant on vous laisse, on a du pain sur la planche. On s’est fixé comme but de retrouver coûte que coûte Herbert George Wells et sa machine à explorer le temps…

 

La Rédaction du « Caennais déchaîné »

    http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Edito
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 08:08

"Peu de gens sont assez sages pour préférer le blâme qui leur est utile, à la louange qui les trahit." La Rochefoucauld
http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/
 ouiL'illustration, vous vous en doutez, a été choisie par Mouloud. Pourquoi 8 bougies au lieu d'une ? Il n'a pas voulu nous le dire. Et croyez-en notre expérience, il ne vaut mieux pas insister...



Il y a tout juste un an, le "Caennais déchaîné" rejoignait le grand club de la blogosphère nationale et internationale ! Depuis, vous avez été 180 000 visiteurs !

Grâce à vous, le "Caennais déchaîné" demeure – et plus que jamais ! - tel qu'il le proclama le jour de sa parution : « différent de nombre de medias bridés, déformés, voire inféodés à des systèmes qui font irruption jusque dans nos propres vies de Citoyens (…) pertinent, sagace, pugnace… et caustique. » Pugnacité et causticité…

A part quelques jeunes extrémistes mal embouchés, gratifiés d'un néant politique absolu, secondés par des post-soixante-huitards sur le retour, appartenant à une mouvance soi-disant révolutionnaire (en pleine Bérézina !), nous sommes bien perçus, aussi bien ici en France, comme en Belgique, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suisse, au Québec, en Italie, en Espagne, au Portugal, au Maghreb ou encore à Madagascar.

Du reste, depuis pas mal de temps, certains se confient à nous sans réserve, soit à titre privé, soit d’ordre professionnel. Nous pensons notamment à tous ceux - qui essayent de vivre par et pour la (les) C(c)ulture(s) - scandaleusement ignorés, voire méprisés, par Ville, Région et Département.

Un grand merci donc à vous tous - jeunes, moins jeunes, séniors, étudiants, professeurs, artistes, chômeurs, militants en milieu associatif, anonymes de la société civile, syndicalistes, politiques… - pour votre fidélité, votre confiance… et vos critiques avisées IN-DIS-PEN-SABLES pour chacun d’entre nous, comme aime le rappeler François de La Rochefoucauld à chaque parution de l’Edito  !

Allez, assez palabré. Comme le dit si bien l’un d’entre nous : « Hasta la vista ! »


La Rédaction :

Luc de Normandie,
Germain de Colandon,
Eddie Torial,
Cora d'Asse,
Mouloud,
Jack Lang de Vipeyre...

& nos correspondants : Pierre, Philippe, Christophe, Jean, Bernard, Gilbert, Nathalie, Michel, Georges, Jackie, Etienne, José, Jean-Pierre etc. etc. 

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Edito
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 22:29

« Admettons que l’Histoire ne se répète pas, tout de même, il peut lui arriver de bégayer »  Luc de Normandie

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/
liberte-parole.jpg

« L’année 2010 sera l’année de la révélation ou ne le sera pas. L’année 2010 sera l’année du bouleversement ou ne le sera pas. L’année 2010 sera l’année du changement ou ne le sera pas. » 

 

Prédiction de mage illuminé ? Prévision de sociologue à deux balles ? Prospective d’un économiste en culottes courtes ? Non.


Seulement un sentiment profond qui s’est fortement ancré au plus profond de nous. Au début, personne n’y prêta attention. Au fil du temps, cela devint oppressant. Aujourd’hui, c’est étouffant.


Envahissant nos esprits las et nos corps malades, nos doutes, nos frustrations, nos colères… se sont transformés en une haine toute légitime par la faute d’un électorat sénile et servile qui osa porter à la magistrature suprême un crétin arriviste et vulgaire, appuyé par des complices corrompus – pour la plupart des repris de justice – se vautrant tels des nécrophages sur le cadavre de la Cinquième République, ce qui n’est pas sans rappeler  celle de Weimar
* (surtout à partir de 1931) qui fit office « d’interlude » entre 1919, effondrement du IIe Reich Allemand, et 1933, l’avènement du sinistre IIIe.


Aussi, il est grand temps de (ré)agir si nous ne voulons pas finir dans une fosse commune, puisque tel est le programme de ces grotesques valets du Nouvel Ordre Mondial : se débarrasser – physiquement – des meneurs, agitateurs, empêcheurs de tourner en rond ; des inutiles, vieux, pauvres, chômeurs, extravertis, saltimbanques ; jeunes de banlieues, immigrants – avec une préférence pour les teints mats.


Nous sommes en danger de mort ! « Ce n’est plus résister qu’il faut, c’est combattre que l’on doit ! »  On nous a déclaré la guerre ! Et cela ne date pas d’hier ! Ils ont déclenché des conflits mondiaux ! Ils ont irradié notre atmosphère avec leurs saloperies de bombes atomiques. Ils ont pollué les cours d’eau avec leurs usines ultralibérales. Ils ont avili et affamé les 4/5e de la planète. Ils ont défolié. Instillé peste. Inoculé sida. Propagé grippe(s). Amianté. Cancérisé.


Allons-nous morfler sans toujours rien dire, sans jamais rien entreprendre ? Rester bien au chaud dans nos pantoufles d’occidentaux, bien gras, bien gros, à lire, regarder ou écouter des medias - adeptes forcenés du droit de cuissage - en dodelinant de la tête sans rien faire ?! Il nous arrive, lorsque nous sommes de fort méchante humeur, de nous faire la réflexion suivante : « Et si les Résistants d’il y a soixante dix ans s’étaient comportés comme nous, nous le faisons aujourd’hui ? Quel genre de citoyens serions-nous maintenant, et dans quel système évoluerions-nous ? » Méditons.


Il n’est pas besoin d’être un super-héros pour résister, combattre, et vaincre la bêtise, la méchanceté, et l’avidité d’un petit groupe malfaisant. Tenez, le mot est lâché ! Petit groupe… et nous, nous sommes des millions dans ce pays, des milliards sur cette terre ! Alors, qu’est-ce qu’on attend ? Complotons.


Que croyez-vous donc ? On ne vous demande pas de faire dérailler des trains. De saboter des usines. De détourner du matériel, du combustible, des matières premières. (Par contre, une redistribution des richesses au nom de l’équité…) Ou d’assassiner des potentats locaux ou nationaux. Autrefois, une lettre, un signe de la main, une inscription, une réunion clandestine, une chanson, un pot de fleurs posé là et pas ailleurs, mille petits faits et gestes « insignifiants » firent retrouver à tout un peuple sa liberté, sa dignité, sa fierté.

Nous voulons vous prouver que nous avons tous un rôle à jouer pour le retour des beaux jours. Pour que nos parents et grands-parents, ne se disent pas : « Nous avons tout fait pour que ce pays ne courbe plus l’échine et redresse la tête. Nos enfants et petits-enfants qu’en font-ils ? Quel(s) monde(s) laisseront-ils à leurs propres enfants et petits-enfants ? »


Ne restez pas isolés. Communiquez entre vous, faites part de vos états d’âme pendant qu’il est encore temps. Mettez de côté vos différends. N’imposez pas vos chapelles à vos nouveaux compagnons. Au contraire, profitez de l’expérience des uns, et faites-leur bénéficier la vôtre. Etablissez un état des lieux et surtout… proposez.


Méfiez-vous des partis politiques. Surtout ceux « historiques ». Plus que jamais, ils servent uniquement de tremplin en vue de leur accession au(x) pouvoirs(s). Ils n’ont que faire de nous... sauf, en périodes électorales, quand ils débarquent seuls ou en bandes pour y conchier en nos marchés leurs boniments (de) minables. Préférez-leur, et de loin, la Société Civile : consommateurs, usagers, travailleurs sociaux, adhérents ou militants au sein d’associations, responsables de microsociétés etc. bref, des gens comme vous qui savent de quoi est fait le quotidien, et de quoi demain il sera (encore ou non) fait.


« Après la pluie, le beau temps » disaient nos anciens. Ne subissons plus la météo, faisons-la ! Bonne année combattive à tous !

 

La Rédaction du « Caennais déchaîné »

 

* (Re)lire de toute urgence, le Volcan (Der Vulkan) de Klaus Mann



http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

 

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Edito
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 13:17

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

"Peu de gens sont assez sages pour préférer le blâme qui leur est utile, à la louange qui les trahit."
(La Rochefoucauld)


Photo : Luc de Normandie

 

        

 

          Tous les ans, nous entendons la même scie : «  La Rentrée sera chaude ! » Et puis… rien. Sauf, que cette fois-ci, elle risque de l’être… à Caen. Pourquoi ?

 

          Impôts fonciers en forte hausse, entreprises débauchant, commerces mettant la clef sous la porte, paupérisation galopante  généralisée, Municipalité donnant l’impression d’être sous l’emprise d’un quelconque « Flying Dutchman » de passage,  politique culturelle opaque, transports en communs inadaptés et chamboulés par les (faibles) lumières d’un Eric Vève confondant vie réelle avec celle virtuelle des Citoyens de Sim City…

 

          J’arrête là ma diatribe - digne d’un disciple d’Epitecte - ne désirant pas outre mesure décourager les bonnes  poires… pardon, les bonnes volontés que tous, sans aucun doute, nous sommes, et je termine par ces bons mots du natif d’Hiéropolis : « Les dieux ont créé tous les hommes afin qu'ils soient heureux ; ils ne sont malheureux que par leur faute. »

 

 

 

Germain de Colandon

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

 

Repost 0

Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives