Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 21:20

" Destinée : justification du tyran pour ses crimes, excuse de l'imbécile pour ses échecs. " Ambrose Bierce

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/ CAEN Photo : Reuters

 

" EN DIRECT DE CAEN : 

UNE FOULE EN LIESSE SALUE LA DEMISSION ET LE DEPART SIMULTANES DE HONNI BEN SARKOZI !!

A TRAVERS TOUTE LA VILLE UNE FOULE IMMENSE (ON PARLE DE 200 000 PERSONNES !) CHANTE, CRIE, PLEURE, DANSE, DEPUIS L'ANNONCE DE LA DEMISSION D’HONNI BEN SARKOZI CE SOIR A 17 HEURES PRECISES A LA TELEVISION ET A LA RADIO DE NOTRE DOUCE FRANCE QUI RETROUVE (ENFIN) SA DIGNITE, SON HONNEUR, SA SUPERBE.

LES CLOCHES DE TOUTES LES EGLISES DE LA CITE DUCALE SONNENT A TOUTE VOLEE ; UN FEU D’ARTIFICE GEANT EST TIRE DEPUIS LES REMPARTS DU CHÂTEAU DE GUILLAUME LE CONQUERANT ; LES SIRENES ANTI-AERIENNES  MUGISSENT SANS DISCONTINUER ; LES KLAXONS DES POMPIERS ET (MÊME)  CEUX DE LA POLICE ET DES GENDARMES CREVENT LES TYMPANS DES BADAUDS DECHAÎNES.

CHAMPAGNE, CIDRE BOUCHE, BIERE, VIN, LIQUIDE SEMINAL (BEN OUI, MÊME CA), COULENT A FLOTS.

GERMAIN DE COLANDON (JUCHE SUR UN BUS TWISTO TOUT EN OUVRANT SA DEUXIEME BOUTEILLE DE WHISKY DE LA SOIREE) HURLE A TUE-TÊTE : « LES COLLABOS, TUEZ-LES TOUS ! BACCHUS DIEU RECONNAÎTRA LES SIENS ! »

BAN KI-MOON SECRETAIRE GENERAL DE L’O.N.U. SALUE LE RETOUR DU PAYS DES LUMIERES DANS LE GIRON DE LA CIVILISATION.

L’UNION EUROPEENNE INDECISE (COMME A SON HABITUDE) DECLARE : « P’TÊT BEN QU’OUI, P’TÊT BEN QU’NON »

LA SUISSE BLOQUE LES AVOIRS EVENTUELS DU CLAN BEN SARKOZI ; ISRAËL PLEURE SON GRAND AMI, "DESAVOUE PAR UN PEUPLE INGRAT." 

LE "CAENNAIS DECHAÎNE", PRESSENTI POUR DEVENIR LE NOUVEAU MEDIA DE REFERENCE POUR LES REBELLES ET LES (VRAIS) RECONSTRUCTEURS DE BONNE VOLONTE.

VICTOIRE ! VICTOIRE ! VICTOIRE ! " 

COMMUNIQUE SIGNE PAR LA REDACTION DU

« CAENNAIS DECHAÎNE »

 (sauf Germain de Colandon, entrain d’attaquer sa troisième bouteille et son deuxième bus.)

sark

   

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Humeur
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 17:29

" Les journaux regorgent d'histoires de braves gens pris en otages à la banque par des gangsters, mais ils restent muets sur les cas, pourtant plus fréquents, de clients pris en otage par leur banquier " Roland Topor

 http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

cant Abaca

Photo : Abaca 

TOUS A VOS BANQUES

Mardi 7 Décembre 2010 !!!

Eric Cantona fait le « Buzz » sur Internet avec la date du 7 décembre 2010 pour aller dans les banques retirer son argent. Le 7 décembre 2010 sera-t-il l’attaque des banques ?

C’est le 7 décembre 1941 qu’avait eu lieu l’attaque de Pearl Harbor qui a marqué véritablement un tournant dans la seconde guerre mondiale pour les USA. Eric Cantona espère peut être soixante-neuf ans plus tard remettre le couvert mais de façon plus pacifiste. Il n’est pas certain que les conséquences soient moins importantes sur la population.

Alors la date du 7 décembre 2010 pour les banques n’a certainement pas été choisie au hasard par un homme tel qu’Eric Cantona. A la question « Pourquoi Cantona a donné la date du 7 décembre 2010 pour aller à la banque ? ». La réponse peut trouver son origine dans l’histoire. Peut-être espère-t-il une sorte de Pearl Harbor du système capitaliste. Le 7 décembre vous êtes tous invité à retirer l’argent de vos comptes bancaires. Eric Cantona a confirmé de son côté qu’il irait à la banque retirer son argent de sa banque.

 cant4.jpg

Mode d’emploi

• Le 07/12/2010, retirer ce qui est sur nos comptes, à l’exception des prélèvements automatiques prévus pour les 07, 08 et 09/12/2010.

• Après le 07/12/2010, remettre sur son compte,  ce qui correspond aux prélèvements prévus à J+2, afin d’éviter d’être pénalisé par des « incidents » de paiements.

Se renseigner auprès de vos banques, sur les dates de valeurs lorsque vous mettez de l’argent liquide sur vos comptes…

• A partir du 07/12/2010, régler ses achats en espèces….. Aucun commerçant ne refusera d’être réglé en espèces, y compris pour les gros achats (au contraire), car les espèces sont quand même de l’argent et restent toujours un moyen légal de paiement.

Nul doute que les banques vont tenter d’enrayer cette action en « interdisant » (ou mieux en faisant interdire par le Pouvoir) les retraits massifs d’argent avec des prétextes et excuses du genre :

• il faut prévenir 2/3 jours avant de retirer de l’argent en « quantité »…..

• Retraits « limités » à ……

• Autres excuses…

cant5.jpg

Ce qui vous permettra de constater que vous n’êtes pas « propriétaire de ce qui vous appartient et en l’occurrence de votre argent qui est bien la possession des banques….. sans lequelles elles ne peuvent rien.

Il me souvient, dans mes lointains souvenirs de formation au cursus de « fondé-de-pouvoir » de banque, que l’on enseignait qu’il était « impossible mathématiquement et logiquement que tout le monde retire son argent en même temps. (…)

Excepté les seuls cas connus que sont les retraits en masse lors de la crise de 1929, où les banques étaient dans l’impossibilité de payer les gens qui venaient tous ensemble retirer leurs liquidités en même temps. Ce qui a d’ailleurs accéléré le processus de la crise.

N’oubliez pas que les banques, sans votre argent, n’ont aucune liquidité et qu’elles ne peuvent vous payer de suite ce qui vous appartient.

Il en est de même d’ailleurs pour les grandes surfaces qui fonctionnement avec l’argent des fournisseurs…..

Plus récemment, j’ai eu connaissance du cas d’une association, mise en sommeil, qui s’est vue retirer quelques 35,70 € pour compte inactif sur lequel dormaient quelques 1 500 € !!!!

cant2.jpg

Pourtant cet argent servait la banque qui le prête durant tout le temps du sommeil (la banque en question est le Crédit Agricole !

Effectivement, les manifs à répétition n’enrayent plus les comportements anti-sociaux des gouvernants qui n’ont que faire du Peuple (excepté laisser accroire qu’ils détiennent une légitimité dite démocratique par l’ersatz de simulacre électoral….

Il est d’ailleurs intéressant de constater que le souci majeur du Pouvoir, est actuellement « comment gagner les élections en 2012 » et non comment redonner confiance au Peuple que l’on ne cesse de saigner à blanc pour enrichir encore plus les riches, lesquels n’ont comme souci que « comment m’enrichir plus en détruisant ce que le Peuple a mis 200 ans à conquérir ».

  cant3.gif

La lutte des classes est effectivement morte, vive la lutte des classes (mais autrement et de façon novatrice)

Que vous soyez de droite, de gauche ou des extrêmes quelconques, vous êtes l’ossature et l’épine dorsale du système capitaliste et surtout de la mondialisation qui vous écrase, petit à petit et maintenant de plus en plus fortement (et ce n’est qu’un début).

En plus clair, vous payez pour vous faire matraquer (au propre et au figuré)

Tous à vos banques le 07/01/2011 et ensuite, à la même date mensuelle, si les banques et le Pouvoir ne comprennent pas le coup de semonce.

Ainsi est la nouvelle « révolution pacifique »

Et pour ceux nombreux qui se disent à quoi bon, même si votre fin de mois arrive le 20 du mois, cela fait quand même 15 jours où vous interdisez à la banque de s’enrichir sur votre dos,  car ce qui fait fonctionner les banques, ce ne sont pas les gros comptes, mais bien les petits (renseignez vous en ce qui concerne les aides accordées AUX ENTREPRISES, selon qu’elles ont grosses ou petites…. et pensez que les 20% des petits comptes font à eux seuls les 80% de profits des banques. C’est en économie ce que l’on nomme la loi de Pareto.

  cant9.jpg

En ce qui me concerne, il me faudra aller alimenter ma banque les

• 12 (pour le 14) abonnement internet (32€)

• 18 (pour le 20) prélèvement spécial banque (9€)

• Le 20 (pour le 22) EDF (70€ mensualisation)

• Le 22 (pour le 24) crédit consommation mensualisé (64€)

• Le 23 pour le 25) dépense programmée sur 2 mois (180€)

• Le 27 (pour le 29) abonnement mensualisé à une revue (8€)

 

Hé oui ! Il me faudra aller à la banque presque chaque jour pour alimenter mon compte.

Mais à ce prix est la possibilité de changement que nous imposerons au Pouvoir et non que le Pouvoir nous imposera.

Utilisons les armes que la légalité nous autorise encore.

Mais la somme totale retirée le 07/12 de laquelle je prélèverai les 343 € nécessaires pour réalimenter mon compte au fur et à mesure, ne seront pas placés à une moyenne de 15% (en incluant les crédits mobiliers, à la consommation, revolving genre Sofinco / Cetelem créés par les banques et à usage des « pauvres » à qui on refuse des prêts classiques, ….).

Ainsi 1 000 € retirés le 07/12 ne produiront pas, au prorata temporis, 10 € d’intérêts jusqu’à fin décembre (ridicule me direz vous, certes)

Il en va de même pour les 1 000 000 € d’intérêts que ne produiront pas le 1 milliard d’euros ainsi retiré ce qui ne représente que 0,5 pour 1 000 du PIB (environ de 2 000 milliards)

Mais le compte des bénéfices perdus risque d’être plus conséquent, voire 100 fois plus.

En tout, il nous faut chercher les moyens (ils sont rares, mais ils existent, il faut les chercher) pour agir et non les excuses (elles pullulent et ne demandent qu’à servir pour ceux qui veulent les utiliser) pour ne rien faire !

                                                              Kelly-Eric Guillon

 

Post-Scriptum : Bientôt l’étude concernant les conseils d’administration des entreprises du CAC40 sera disponible sur Internet et vous découvrirez les noms et cumuls de mandats d’administrateurs des 500 personnalités politico-financières qui font la pluie (pour le Peuple) et le beau temps (pour eux) en France.

commentaire sur  le Crédit Agricole :

Bénéfice net du groupe et donc pour les actionnaires en 2009 =1 125 millions d’euros, soit 6,27% du Chiffre d’affaire. A noter que ce résultat net du groupe a chuté depuis 2007 passant de 4 044 / 24% du CA à 1 024 / 6,42% en 2008 et 1 125 / 6,27% du CA en 2009. Ce qui n’a pas empêché les actionnaires d’empocher 1 044 millions d’euros en 2009, un peu plus que 4,20% d’augmentation, à comparer avec vos hausses de salaires ! – dont 50% au consortium de gros actionnaires réunis dans « SAS – rue de la Boétie » et 32% pour les zinzins – alias investisseurs institutionnels.) 

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Humeur
commenter cet article
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 11:11

« La langue d’un muet vaut mieux que celle d’un menteur ». Proverbe Turc

                                  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/                             talonnette-20connection.jpg

 

« Archives-souvenirs-preuves » de la nostalgie,

quand vous nous tenez...!

ou

« Je ne vous mentirai pas, je ne vous trahirai pas, ou si peu…! »

ou

Il a promis, cochon qui s’en dédit…!

  Par Kelly-Eric Guillon

  §§§

1)      Mettre fin à l’impuissance publique

a.      Effectivement en déréglant toute la fonction publique

b.      15 000 suppressions de postes en 2007

c.       23 000 en 2008

d.      30 000 en 2009

e.       35 000 en 2010

f.       Soit quelques 100 000 fonctionnaires sur 5 millions (2%) sur 4 ans.

Dont 50% dans l’enseignement, ce qui renvoie au N° 10

g.      34 000 prévus en 2011

2)      Une démocratie irréprochable

a.     Hein M. Woerth, « passeur de valises » et collecteur « d’impôts ou amendes de campagne ». A vous seul, vous faites capoter la volonté de votre p’tit chef. C’est du beau !

b.      Hein M. cigares payés par les contribuables ! 

c.      Hein M. avion privés ! 

d.    Hein parlementaires UMPS de la nuit du 07 Février 2008 qui imposèrent votre traité de Lisbonne à la souveraineté de la majorité des citoyens qui n’en voulaient pas, déjà en 2005 ! (référendum)

3)      Vaincre le chômage

a.       2007 – 2 000 000 – 9,6% des actifs

b.       2010 – 3 800 000 – 11% (Catégories A B C. NDLR)

4)       Réhabiliter le travail

a.       Voir ci-dessus

5)       Augmenter le pouvoir d’achat

a.       Voir ci-dessus

b.       Salaires stagnent

c.       Hausses variées et multiples

d.      Déremboursements

6)      L’Europe doit protéger dans la mondialisation

a.      Mais quelle Europe, celle des riches ou celle des « pauvres »

7)      Répondre à l ‘urgence du développement durable

a.      Vive le Grenelle de l ‘environnement

8)      Permettre à tous les français d’être propriétaires de leur logement

a.      Subprimes à la Française. Heureusement que celles des Etats-Unis ont explosé avant

9)      Transmettre les repères de l’autorité, du respect et du mérite

a.      La dictature n’est pas autorité

b.      Le respect se fait à coup de « casse-toi, pôv’con »

c.      Le mérite se fait selon les liens avec le p’tit chef (EPAD, Nomination de Devedjian, …)

10)    Une école qui garantit la réussite de tous les élèves

a.      En 2010 on découvre, comme par hasard,  l’illettrisme et « l’analphabétisation » des entrants en 6ème

11)    Mettre l’enseignement supérieur au niveau des meilleurs mondiaux

a.      Mais qui sont les meilleurs mondiaux ?

12)    Sortir les quartiers difficiles de l’engrenage de la violence et de la relégation (relégation = vie de bagne dans les quartiers de haute surveillance - QHS!)

a.       Où sont les « karcher » promis ?

b.      Il n’y a pas eu d’exemples d’agitations dangereuses en 2007, alors que cela devient monnaie courante, en 2010, malgré un arsenal répressif jamais connu au cours de la 5éme république

13)    Maîtriser l’immigration

a.      En expulsant les Roms, réputés fauteurs de troubles et cause de violence selon le pouvoir

14)    De grandes politiques de solidarité, fraternelles et responsables

a.      Le bouclier fiscal est une mesure de solidarité.

         Les pauvres venant au secours forcé des riches

b.      Fraternelles

c.      Responsables, mais non c’est la crise.

         Si le candidat en 2007 n’envisageait pas la crise, c’est qu’il n’était pas à la hauteur pour diriger le pays

15)  Fiers d’être français

a.   Merci les participants du Fouquet’s, grâce à vous et au point N° 16, j’ai honte d’être français, dirigé par un « étranger » à la culture et l’Histoire française qui ne sait que dépenser sans compter pour lui et ses riches amis, et qui ensuite signale qu’il ne peut rien faire après avoir pillé et dépecé la France

16)  Faire un décret qui mettra fin à l’empilement des décrets qui discriminent les « pupilles de la Nation de 39/45 »

a.    Demandez aux 120 000 « pupilles de la Nation de 39/45 » ce qu’ils pensent du 3éme décret à venir qui ne prend en compte que 3 à 5 000 dossiers et qui constituera une 3éme discrimination, au pays de l’Egalité, Egalité pour laquelle leurs parents se sont sacrifiés, tout en les sacrifiant leurs enfants. Au nom de quoi et de qui, au vu de ce qui se passe dans le déshonneur aujourd’hui, pour ceux qui se osent se revendiquer de l’héritage de de Gaulle !

Tout cela ne s’invente pas, c’est en toute lettre la transcription de son « combat » ( tel « Mein kampf » d’Adolf Hitler ? NDLR) dans « Mon projet » « Ensemble tout est possible » (A rapprocher du « gouvernement de combat » de Fillon. De Pétain à Hitler n’y aurait-il plus qu’un... pas de l’oie à franchir ? Terrifiant ! NDLR)

Que de chemin parcouru en solitaire pour n’être arrivé nulle part.

A moins que les promesses deviennent réalité, dans les 16 mois à venir (sur les 60 prévus, normalement, pour un quinquennat).

Les miracles sont toujours possibles, y compris à Latran.

Et que penser du très fameux et attendu remaniement qui a la particularité de ne rien remanier ou presque, excepter d’avoir encore plus de Ministres qu’avant, mais moins de Secrétaires d’état (il faut ce qu’il faut. A part peut-être qu’un Ministre semblerait coûter plus cher qu’un simple secrétaire)

Car effectivement tout devient possible après avoir tout cassé et détruit, même si après 44 mois sur 60, rien de ce que le Peuple attendait n’a été fait, excepté pour la partie du Peuple abusivement riche et dont la richesse a besoin d’être protégée pour croître davantage.

Quel bilan les français peuvent faire par rapport au riche document de 16 pages en quadrichromie (combien cela a-t-il coûté pour chaque Français au travers des 600 millions d’euros versés et perçus par l’UMP et ses satellites au titre de « financement publics de la vie politique », un « impôt politique », et des divers avantages accordés, sur les 1 500 millions versés et attribués aux 397 partis politiques recensés en France, depuis 1997 reçus avec l’enveloppe des professions de foi des candidats en 2007 ?

Sont-ils réellement satisfaits du constat qu’ils peuvent faire de la réalité de «ensemble, tout devient possible »

L’auteur de cet opuscule n’a fait qu’oublier un item de sa profession de foi qui est quand même de taille. Pour être en phase avec son projet et être honnête avec la stature d’un véritable homme d’Etat, il aurait dû indiquer

« Ensemble, avec et pour les riches, tout devient possible »

Et alors nous n’aurions pu dire qu’il avait menti et trahi, 95% des électeurs, des Français et de ses souteneurs politiques de l’UMP

Kelly-Eric Guillon

   http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Humeur
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 11:11

" La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec ". François Mitterrand

                                                  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/  obel3.jpg"Beuh... mouaips... zganiaoua... bleurps..." Contrairement aux apparences, ceci n'est pas une caricature de Laurent Wauquiez ...

 

Suite à notre article paru mardi dernier sur Pôle Emploi*, Laurence Dumont s'est proposée pour nous communiquer l'intégralité de sa question au gouvernement lors d'une séance à l'Assemblée Nationale, et la réponse de celui-ci en la personne du Secrétaire d'Etat chargé à l'Emlpoi, Laurent Wauquiez.   

  _ _ _

Ben quoi ? Alors, déjà que faut plus se foutre de la gueule d’Ersatz-Humain 1er, faut plus faire de manifs, la grève, des blocages en tout genre, y compris mettre des bâtons dans les roues des trains nucléaires, voilà-t-y pas maintenant qu'on peut plus poser une toute petite question sans se faire traiter de vulgaire caricaturiste !

Pourtant, elle était plutôt sympa la question de Laurence Dumont. Jugez-en par vous-mêmes.

obel6"Hi ! Hi ! Ho ! Ho ! Ha ! Ha !" Laurence Dumont, hilare à l'idée de commencer à l'âge de 67 27 ans une carrière de dictateur caricaturiste.

Assemblée nationale
XIIIe législature
Session ordinaire de 2010-2011

Compte rendu intégral

Deuxième séance du mardi 9 novembre 2010

  1. Questions au Gouvernement

   Grève à Pôle emploi

M. le président. La parole est à Mme Laurence Dumont.

Mme Laurence Dumont. Monsieur le président, ma question s’adresse au secrétaire d’État chargé de l’emploi.

À l’appel de l’ensemble des syndicats, les salariés de Pôle emploi sont aujourd’hui en grève.

Depuis la création de Pôle emploi, le service public de l’emploi n’a plus les moyens d’assurer ses missions. Le demandeur d’emploi est devenu un objectif chiffré de placement, exclu de toute relation personnalisée. L’agent du service public de l’emploi, quelles que soient ses compétences et quelle que soit sa motivation, est transformé en machine à placer, par téléphone ou écran interposé, sans relation avec les entreprises. Les salariés de Pôle emploi n’en peuvent plus et les chômeurs sont perdus, parce que les moyens accordés par l’État baissent inexorablement et que vous avez acté la libéralisation de l’activité de placement, pourtant proscrite par la Convention internationale du travail.

Bref, monsieur le secrétaire d’État, vous enterrez le service public de l’emploi, dans un contexte économique où son rôle est pourtant primordial ; vous abandonnez les chômeurs et les agents qui ne supportent plus de travailler dans de telles conditions ; vous persistez avec le budget 2011 où vous supprimez 1 800 emplois, en le justifiant par de soi-disant gains de productivité et par une inflexion du chômage ! Si pour vous, plus de cent dossiers suivis par agent constitue un gain de productivité, sachez que cela se fait au détriment du retour vers l’emploi.

Monsieur le secrétaire d’État, le manque d’effectifs, le manque de moyens et de formation des agents entraînent aujourd’hui désarroi, colère et souffrance des deux côtés du guichet.

Ma question est donc simple et grave : avez-vous tout simplement décidé de sacrifier le service public de l’emploi ? Vous savez combien certains opérateurs privés seraient trop contents de récupérer ce qu’ils appellent un marché. 

_ _ _ _ _ _

 

     M. le président. La parole est à M. le secrétaire d’État chargé de l’emploi.

Laurent Wauquiez, secrétaire d’État chargé de l’emploi. Madame Laurence Dumont, je tiens tout d’abord, avec Christine Lagarde, à rendre hommage devant la représentation nationale au travail effectué depuis maintenant plus de deux ans par les agents de Pôle emploi.

Vous l’avez rappelé, ils n’ont pas eu la tâche facile. En effet, ils ont dû faire face à une des crises les plus dures que notre pays ait connue depuis la seconde guerre mondiale tout en devant conduire un projet difficile, celui de Pôle emploi : réussir la fusion entre l’ANPE et les ASSEDIC.

En ce jour de grève, avec une mobilisation qui est comparable à celle de l’année dernière, j’entends les préoccupations exprimées par les agents de Pôle emploi. Le Président de la République et le Premier ministre ont souhaité leur donner l’année prochaine les moyens dont ils auront besoin. Quelques chiffres précis, madame la députée : tout d’abord, il y a eu une revalorisation statutaire et salariale du travail des agents, qui était attendue la dotation de Pôle emploi l’année prochaine sera du même niveau que cette année, soit 1,36 milliard d’euros.

Enfin, les effectifs étaient de 45 000 avant la crise, ils sont de 50 000 cette année.

Prenons juste un exemple sur lequel il faut rétablir la vérité : certes, la mission de recouvrement a été transférée à l’URSSAF, mais les 1 000 agents qui l’assuraient seront maintenus à Pôle emploi, ce qui va nous permettre d’avoir plus d’agents directement au contact des demandeurs d’emploi et des employeurs.

Par ailleurs, nous avons un travail à mener pour alléger les processus administratifs trop lourds et pour donner aux agents plus d’autonomie dans leur travail. Mais, madame la députée, les agents n’ont pas besoin de caricatures.

Ils ont besoin d’être soutenus, comme ils l’ont été d’ailleurs lors de la consultation qui a été faite auprès de 500 000 demandeurs d’emploi : 60 % d’entre eux ont souligné que Pôle emploi était plus simple et plus efficace. C’est sans doute la meilleure réponse à votre question !

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

   obel4-photo-inconnue.jpg"Putain ! Y'a un enfoiré de chômeur qui m'a tiré mon larfeuille !" Laurent Wauquiez après une visite dans un Pôle Emploi près de la Chambre des Députés.  

 

"Enfer et damnation !", s'écrierait probablement Germain de Colandon. Oui, ces fainéants de chômeurs ne reculent vraiment devant rien ! Heureusement, le videosurveilleur de service qui surveillait la videosurveillance videosurveillant les videosurveillés était bien à son poste.  

obel-5-laurent-wauquiez-obesseion-securitaire-securite-priv.jpg"Hé Chef ! C'est même pas une feignasse de chômeur, c'est Laurence Dumont ! Même que Brice il l'a vue faire. Brice, donne la papatte au Chef !" (Brice, c'est celui qui n'a pas d'uniforme.)

 

Parce que, d'ordinaire il est au rade du coin entrain d'écluser. (Non, nous ne caricaturons pas.) "M'enfin !", comme qui dirait Gaston Lagaffe, les images ça peut se trafiquer ! Tout est possible dans notre pauvre monde... Rassurez-vous, Laurent Wauquiez a retrouvé son portefeuille ! En fait, c'était Brice le chien du vigile qui, voulant faire une bonne farce à son maître, avait piqué subrepticement l'objet du délit, puis trafiqué les prises de vues. Vous dites que c'est du n'importe quoi ? Mais non ! Je viens de vous le dire, tout est possible dans notre pauvre monde. Le plus incroyable étant encore à venir, comme par exemple en 2012 avec les présidentielles...

 

                       Camille Syssaëns-Moinzin 

 

*(re)lire : http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-chroniques-d-une-implosion-annoncee-celle-de-pole-emploi-60609476.html

 

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/ 

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Humeur
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 09:10

"Même les voleurs de grand chemin ont disparu : les uns, habitués au plein air, exercent la profession de picpockets sur les champs de course ; les autres se sont adonnés à la haute banque." Alphonse Allais 

 

Source Nouvel Obs.com : 

Selon Médiapart - site "aux méthodes fascistes", dixit le très enjoué Xavier Bertrand, (NDLR) - le frère du président de la république vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée. Et prépare pour cela une alliance avec des acteurs semi-publics.

Le site d'information Médiapart affirme que la réforme des retraites pourrait favoriser les intérêts du groupe Malakoff Médéric, dont le délégué général n'est autre que... Guillaume Sarkozy, le frère du chef de l'Etat.

Selon Mediapart, la réforme "va conduire à l'asphyxie financière des grands régimes par répartition" et sera donc "propice à l'éclosion de ces grands fonds de pension qui n'étaient pas encore parvenus à s'acclimater en France, à quelques rares exceptions près". Parmi les opérateurs privés d'ores et déjà sur les rangs, figure le groupe Malakoff Médéric.

Des alliés puissants

"Il ne s'agit pas que d'une coïncidence. Mais bien plutôt d'une stratégie concertée en famille", écrit Médiapart, "l'un assèche les régimes par répartition tandis que l'autre pose les fondements du système par capitalisation". Le site ajoute : "Guillaume Sarkozy a engagé son entreprise dans une politique visant à en faire un acteur majeur de la retraite complémentaire privée. Et il a trouvé des alliés autrement plus puissants que lui, en l'occurrence la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le bras armé financier de l'Etat, et sa filiale la Caisse nationale de prévoyance (CNP). Ensemble, tous ces partenaires vont créer, le 1er janvier prochain, une société commune qui rêve de rafler une bonne part du marché qui se profile."

"Cette société n'aurait jamais vu le jour sans l'appui de l'Elysée", écrit Médiapart. En effet, la Caisse des Dépôts et Consignations est une institution publique présidée par un parlementaire. Pour sa part, la Caisse Nationale de Prévoyance (CNP) est une filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations, de la Banque Postale et du groupe Caisses d'Epargne, lui-même présidé par François Pérol, ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée.

En outre, la Caisse des dépôts gère le Fonds de réserve des retraites. "Pourquoi la CDC se lance-t-elle dans pareille aventure pour faire le jeu du système adverse, celui par capitalisation ?", demande Médiapart. "Et pourquoi, de surcroît, le faire avec une entreprise dont le patron est le frère du chef de l'Etat?"

L'enjeu n'est pas mince. Le marché pourrait représenter "40 à 100 milliards d'euros" : en fonction de l'aspect final de la réforme, les Français connaîtront une baisse plus ou moins considérable du taux de remplacement, c'est-à-dire du montant de la pension rapporté au salaire, et donc se précipiteront sur les systèmes de retraite complémentaire. Médiapart publie notamment un "business plan" confidentiel, qui fixe pour objectif une part de marche de "17%" d'ici dix ans.

De notre correspondant Kelly-Eric Guillon de Valence dans la Drôme, la réflexion suivante : 

Dans son article « Financement des retraites : l'enjeu des cotisations patronales », Bernard FRIOT, professeur d'économie et de sociologie à l'université Paris X, écrivait :

« On oublie toujours, quand on raisonne sur l'avenir des retraites,  que le PIB progresse d'environ 1,6 % par an, en volume, et donc qu'il double, à monnaie constante, en 40 ans. C'est pourquoi nous avons pu multiplier par 4,5 les dépenses de pension depuis 1960 ».

Pourquoi une information aussi déterminante est-elle censurée ?

Parce que tout simplement un petit calcul facile, montrerait que ceux qui nous gouvernent, nous prennent pour des demeurés.

- En effet : si aujourd'hui 10 actifs produisent un gâteau de 100 et  qu'ils ont à charge 4 retraités. C'est 14 personnes qui se partagent  un gâteau de 100. Ainsi la part de chaque personne est de (100 : 14)  soit 7,14.

- Si dans quarante ans, 10 actifs produisent un gâteau de 200 et qu'ils ont à charge 8 retraités. Ce seront 18 personnes qui se  partageront un gâteau de 200. Ainsi la part de chaque personne sera de (200 : 18) soit 11,1. C'est limpide ! Il sera donc possible de financer des retraites au même niveau qu'avant leurs réformes à remonter le temps. De plus, la part de gâteau restante pour l'investissement et l'élévation du niveau de vie sera bien plus importante en 2040 (en monnaie constante).

Alors, où est donc le problème ?

Pourquoi cet acharnement à détruire un système qui fonctionne bien ?

Parce que le système social français, mis en place par le Conseil national de la résistance (CNR) en 1945, met en rage les hommes d'affaires et les financiers pour des raisons évidentes.

Par exemple, il leur est impossible de réaliser des plus values « boursières » sur 40% de notre part salariale (les fameuses cotisations sociales patronales) qui payent notre retraite et notre santé, en toute dignité et responsabilité. N'oublions pas que ces cotisations sociales représentent notre salaire différé qui est le fruit de notre travail. Il ne s'agit ni d'assistanat ni de charité patronale comme le laisse entendre une mauvaise propagande.

Et c'est bien là que se situe tout l'enjeu de leurs réformes : les classes dirigeantes rêvent de faire main basse sur notre salaire  différé.

Pour s'emparer de cette « galette », leur stratégie consiste à réduire nos droits pour nous contraindre, de plus en plus, à financer notre santé et notre retraite par des assurances privées.

Ils ont d'ailleurs déjà commencé : les réductions de cotisations patronales se multiplient depuis 2002 et atteignent déjà près de 30 milliards chaque année. Combien de ces 30 milliards sont allés aux investissements productifs ? Combien d'emplois créés ? Quelle efficacité au regard des sommes englouties ? Quelle évaluation ? De plus, le fait que notre système fonctionne bien sans aller faire un tour sur les tapis verts des casinos boursiers met en évidence l'inutilité et le rôle prédateur des acteurs de la sphère financière.

Ceci est confirmé de façon magistrale dans le Monde Diplomatique de Février sous le titre : « Et si on fermait la bourse ? »

                                                                               K-E.G. 

Le Monde Diplomatique , Février 2010 |

Pour relancer  l'économie ,

Et si on fermait la Bourse... par Frédéric Lordon

 

Post-Scriptum : Malgré le temps maussade, les restrictions d'essence, et les multiples manifestations dans le Département et la Région, il a été dénombré pas moins de 50 000 manifestants, hier, dans les rues de Caen !! (NDLR) 

 

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives