Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 11:11

" La force et la faiblesse des dictateurs, c'est d'avoir fait un pacte avec le désespoir des peuples. " Georges Bernanos

 http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

    dic5dic

      LOPPSI II :

" Les dictateurs l'ont rêvé, l'UMP l'a fait "

(LOPPSI : Loi d'Orientation et de Programmation pour la Performance de la Sécurité Intérieure. NDLR)

Manant(e)s.... !

N'oubliez jamais le fichier TULARD du nom de son concepteur-inventeur, flic es-qualité qui le créa avant 1939...... avec la bénédiction du premier flic de France de l’époque ! (Pierre Pucheu, nommé Ministre de l’Intérieur sous Vichy, fusillé en 1944 à Alger. En revanche, après la guerre André TULARD ne fera l'objet d'aucune poursuite. Mieux, il conservera son grade de Chevalier de la Légion d’Honneur jusqu’à sa mort en 1967. Normal, la France ne connaîtra jamais la « dévichysation », contrairement à l’Allemagne qui, elle, passera par la case dénazification, « Entnazifizierung », dont la double vocation sera celle de punir et de prévenir. NDLR)

Conçu dans le silence feutré et complaisant de l'entre-deux-guerres, loin de toute publicité et contestation des manants de l'époque, nos parents, sous la botte des gouvernants d'alors (comme d’aujourd’hui), maîtres d'œuvres, avec la complicité des Parlementaires.

Son efficacité implacable se concrétisa un certain 16/07/1942 ! (Rafle du Vel’ d’Hiv’ à Paris. NDLR)

Qu'on se le dise.....

Une société qui oublie son passé est condamnée à le revire et surtout à disparaître ensuite. Nous nous sommes refusés à vider nos comptes en banque le 07/12/2010, refusant par la même occasion d'utiliser l'arme redoutable du fric (Notre fric... Mais dans quel mesure nous appartient-il encore dès lors où nous ne pouvons le retirer d'un seul coup ? - pour l'avoir fait je sais de quoi je parle !)

En face la toile d'emprisonnement se tisse, sous nos yeux, et sans le moindre état d'âme de la part des "dictateurs en puissance et en devenir", actuellement, en culotte courtes bavaroises, déjà dictateur dans l’âme et dans les faits et actes, sans en avoir le titre officiel, avec les serviteurs serviles et aux ordres.... (Ministres, parlementaires, partis politiques dans leur ensemble et leur grande majorité). Ces "dictateurs en puissance" aiguisent leurs armes afin de pouvoir, au jour J, être autoproclamés "dictateurs officiels" avec le consensus général et la bénédiction de tous..... C’est-à-dire 3 Français sur quelques 67 millions, quel consensus majoritaire. (Président de la République, Président du Sénat, Président de l’Assemblée Nationale. NDLR)

Avez-vous pensé que la dictature permet de régler le problème de l'élection de 2012 ?

Kaput l'élection.... ! Plus d'élections... ! Et donc plus de concurrence possible et surtout plus d’efforts pour complaire à ceux qui ne veulent plus de vous…. Et dont nous aurions besoin pour être à nouveau en poste suprême… et indétrônable. (Vive le 04 Août et son abolition des privilèges !!!)

Il suffit de créer, soi même, un état insurrectionnel (comme ce fut, semble-t-il, le cas lors des « manifs retraites », aux dires de certains….) (« émeutes » dans les banlieues en 2005 ! NDLR) et de décréter qu’il faut agir de façon musclée. Ainsi le petit qui sommeille depuis 2004 deviendra soudain grand, plus grand que ses prédécesseurs à la fonction salvatrice…. (Ces derniers étaient aussi sans talonnettes, natifs de première génération du pays qu’ils emportèrent à la pointe de la baïonnette.)

Revisitez l'Article 16 de la constitution de 1958 (il donne les pleins pouvoirs au Président de la République. NDLR), révisé le 21 Juillet 2008, avec la bienveillante complicité des parlementaires UMPS et comparez avec sa version  de 1958......

De quel bord sont les 3 décisionnaires suprêmes d'après vous (il est plus facile de convaincre 3 personnes que 920 parlementaires !)

Et dire que si élection il y a, ce sera ou l’UMP (qui ?) ou le PS (qui ?),  qui l’emportera. J’ai mal à mon avenir…. Tant l’envers vaut l’endroit et vice et versa !

Comment voulez vous que des gens qui gagnent, en cumulé,  plus de 12 fois le « seuil de pÔvreté » puisent connaître les mesures à appliquer à ladite pÔvreté. Ils sont plus aptes à agir pour améliorer la situation des « pauvres riches » qui perçoivent difficilement quelques 3 millions d’euros par an (340 fois le seuil de ladite « pÔvreté »)

Bonne année 2011.

Bonne entrée dans l'an VII de la « dictature des mesures sécuritaires ». (Déjà un septennat)

Bonne entrée dans l’an IV du premier règne…. (Bientôt un quinquennat)

L'insécurité (ou plutôt "les") n'est pas dans les accidents de la route, ni chez les Roms ....

Elle est sous les ors de la république et dans les rangs et travées du Parlement et dans les coulisses des partis politiques. Je sais constater cela mais n’ai pour le moment aucune solution de rattrapage à proposer. Il faut savoir et penser autrement les choses et donc tout est en devenir. Ceux qui prirent la Bastille furent devant le même constat et depuis… on a fait du chemin pour revenir à la même situation.

Kelly-Eric Guillon

En complément :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_d'orientation_et_de_programmation_pour_la_performance_de_la_s%C3%A9curit%C3%A9_int%C3%A9rieure

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/loppsi-2-les-dictateurs-en-ont-reve-sarkozy-l-a-fait_917757.html

http://www.liberation.fr/societe/01012308029-loppsi-2-quand-les-faits-divers-dictent-leur-loi

ALERTE !

Une loi qui interdit les logements "alternatifs" :

Vivre dans des camions, yourtes, tipis, roulottes, cabanes

peut devenir illicite !!

Une lettre sera envoyée à tous les Maires et Préfets

qui seront redevables d'une amende de 3 700 €

en cas de non-DENONCIATION !!

Les habitats peuvent être détruits dans les 48h !!

  Cette loi va passer parce que... personne n'en a entendu parler !!

signez la pétition :

http://www.petitionenligne.fr/petition/contre-loi-loppsi-2/412

renseignez vous sur :

http://www.halemfrance.org/spip.php?article68 

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Opinion
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 10:31

" Pour faire un mot drôle, je tuerais père et mère... Heureusement que je suis orphelin. " Marcel Achard

   http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/Vincenzo-Irolli Il-bambino-cacciato Vicenzo Irolli : "Il bambino caccioto"

Manifeste en S.O.S.

des Orphelins de Guerre

par Bernard Rodenstein

Amis !

Je préside une Fédération Nationale et une Association Régionale d'Orphelins de Guerre, Pupilles de la Nation.

En 2007, le Président de la République, (voir lien en fin d'article. NDLR) nouvellement élu, M. Nicolas SARKOZY, nous a fait une promesse : il ferait en sorte que tous les orphelins de guerre de la Deuxième Guerre Mondiale (soit environ 250 000) soient rendus bénéficiaires de la même reconnaissance par la Nation et aussi de la même indemnisation que celle qui est versée depuis Juillet 2000 et Juillet 2004 à certaines catégories particulières d'orphelins.

Nous sommes à peu près sûrs, aujourd'hui, compte tenu de ce qui s’est fait et concrétisé depuis (mise en place d’une « commission » ayant rendu ses conclusions depuis plus d’un an, à la suite d’un rapport finalisé remis par Yves Audouin, un an après une première remise) qu'il (le Président) n'a pas l'intention d'honorer son engagement. (Tout au plus un décret en phase finale de réalisation prévoit entre 2 000 et 3 000 dossiers reconnus)

Il argue des caisses vides de l'Etat pour renvoyer sa promesse aux calendes grecques.

Nous sommes révoltés.

C'est une nouvelle injustice que nous subissons.

Mais, nous faisons aujourd'hui aux responsables politiques Français une proposition de bon sens pour créer des recettes nouvelles grâce auxquelles l'indemnisation pourrait être réalisée rapidement : la création  d'un fonds spécial d'indemnisation, le FIVIG, alimenté par le prélèvement d'une taxe spécifique sur les ventes et l'achat d'armements. fpnA l'heure de la révélation du versement de gigantesques commissions et rétro commissions dans la seule affaire de Karachi, il faut être de très mauvaise foi pour nier l'existence d'une manne financière sans pareille. C'est dans ce contexte nouveau que notre Fédération Nationale, la FPN, vient d'envoyer le MANIFESTE joint, à tous les Parlementaires de France et de Navarre, mais aussi au Président de la République, aux membres du Gouvernement et aux médias.

Etes- vous disposés, chers amis, à faire circuler notre interpellation dans votre propre réseau d'adresses électroniques ?

Nous souhaitons donner à notre démarche l'écho le plus large possible. Ce serait la seule manière de faire fléchir les décideurs.

D'avance, je vous adresse un immense merci et à quelques encablures des fêtes de fin d'année, je vous adresse également mes meilleurs voeux de santé et de paix dans toute vos relations.

Bernard RODENSTEIN

pupille-de-la-nation1

Que se serait-il passé si nos parents s’étaient faits priés, aussi longtemps, en 39/45 pour oser se sacrifier….. ?

Texte communiqué par Kelly-Eric Guillon, « sous-Pupille de la Nation de 4 éme Catégorie de 39/45 », par décrets en 2000 et 2004

  menteur.jpg

Le lien qui tue :

http://www.malgre-nous.eu/IMG/pdf_Engagement_N-_Sarkozy.pdf

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Opinion
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 14:54

"La science peut mener à la découverte de l'énergie atomique, mais elle ne peut pas nous préserver d'une catastrophe nucléaire." Vaclav Havel

"Futures victimes nucléaires de tous les pays, unissez-vous." Pierre Sudreau 

"Unser widerstand kennt kein grenzen." " Notre résistance ne connaît pas de frontière." Ganva

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/  42 Martin Leers 2010

   Communiqué de presse 

 

Section de CAEN

Ligue des Droits de l'Homme - Section de Caen - 51 Quai de Juillet 14000 CAEN Tél. : 06 80 25 25 74. - ldh-caen@ldh-france.org

 

MOTION DE SOUTIEN DE LA SECTION DE LA

LIGUE DES DROITS DE L’HOMME DE CAEN

AU GROUPE DACTIONS NON VIOLENTES ANTINUCLEAIRES

(GANVA)

Nous refusons et dénonçons la répression policière et judiciaire contre les militants antinucléaires non-violents.

Réunie en assemblée générale la section de CAEN de la Ligue des Droits de l’Homme et du Citoyen s’élève contre la répression policière et judiciaire violente et disproportionnée qui a frappé sept militants du GANVA ayant participé à une action pacifique à proximité de la gare de CAEN, action dont le but était de faire s’arrêter un convoi ferroviaire composé de 11 conteneurs de déchets vitrifiés très hautement radioactifs.

Cette action militante non-violente consistait à bloquer le convoi à destination de GORLEBEN en Allemagne, au moyen d’entraves matérielles sur lesquelles cinq militants s’étaient enchaînés. Le dégagement des voies ferrées a été effectué par les forces de police avec des violences inutiles. Ces brutalités ont eu de graves conséquences physiques pour trois des militants : l’un d’entre eux a eu deux tendons de la main sectionnés et a dû subir une opération dans l’instant, les deux autres ont subi des brûlures nécessitant pour l’un d’eux une greffe de peau. En outre, immédiatement après leurs soins, ces trois militants blessés ont été placés en garde à vue.

20_Martin_Leers_2010-2.jpg

Le recours systématique à la garde à vue de militants, constitue une humiliation et une atteinte à la dignité des personnes. Elle est contraire à une décision de la Cour européenne des droits de l’Homme qui estime qu’ « un accusé doit, dès qu’il est privé de liberté, pouvoir bénéficier de l’assistance d’un avocat ». Ils ont été mis en examen par le procureur de la République et font l’objet actuellement d’un contrôle judiciaire après le versement de cautions pour un montant global de 16 500 €. Pour mémoire, déjà à l’occasion des récentes mobilisations pour défendre les retraites, ont été observées de nombreuses violences policières, en particulier à CAEN où un jeune lycéen a été grièvement blessé par un tir tendu de grenades lacrymogènes. Ces enchaînements de brutalités policières puis de décisions judiciaires sont symptomatiques de la volonté de l’actuel Pouvoir politique de réprimer les actes de désobéissance civile. Ils s’inscrivent dans le cadre de ce que nous observons depuis un certain temps déjà : la tendance à la répression systématique des mobilisations et des actes de protestation politique.

41_Martin_Leers_2010.jpg

Ainsi à travers la France, le nombre des militants abusivement menottés, molestés, placés en garde à vue, mis en examen s’en va croissant, et cette croissance statistique a bien une signification politique qui dépasse le simple champ du zèle policier et judiciaire. En conséquence, les libertés et les droits individuels sont en danger réels, car ils sont de fait remis en cause dans leur exercice pacifique et citoyen par les provocations et les brutalités policières, d’une part, et par une Justice qui apparaît de plus en plus instrumentalisée, d’autre part. Ce processus s’inscrit dans la volonté d’une politique dite « sécuritaire » et de « mise au pas de la Société », impulsée par l’actuel Pouvoir : fichage des citoyens, recours systématique à la vidéosurveillance, pressions croissantes sur la justice, détournement des missions de la police, voire instrumentalisation des moyens de l’Etat au profit d’intérêts particuliers.

30_Martin_Leers_2010-3.jpg

Aussi, nous n’admettons pas que dans notre République démocratique les forces de l'ordre pratiquent des violences sans nécessité contre des actions pacifiques, ni que la Justice réprime l’action militante non-violente. C’est pourquoi, la Section de CAEN de la L.D.H. appelle les citoyens, les militants associatifs, les militants syndicaux et politiques, ainsi que les élus des forces politiques démocratiques

à soutenir les militants non-violents du G.A.N.V.A. à l’occasion de leur procès qui aura lieu le mercredi 8 décembre 2010, à 14 heures, au Tribunal de Grande Instance de CAEN.

La Section de CAEN de la L.D.H., au delà du soutien apporté aux militants du G.A.N.V.A. et face à l’amplification des dérives observées vers l’arbitraire et l’abus de pouvoir, invite les citoyens au renforcement de la vigilance républicaine avec détermination.

CAEN, le 2 décembre 2010

          Serge KROICHVILI

          Président de la section de la LDH de CAEN

Photos : Martin Leers 

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Opinion
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 09:59

« Les intellectuels qui gardent le silence à propos de ce qu'ils savent, qui se désintéressent des crimes qui bafouent la morale commune, sont encore plus coupables quand la société dans laquelle ils vivent est libre et ouverte. Ils peuvent parler librement, mais choisissent de ne rien en faire ». Noam Chomsky

« Dans un monde où des cohortes d’intellectuels disciplinés et de médias asservis servent de prêtrise séculière aux puissants, lire Chomsky représente un acte d’autodéfense. Il peut permettre d’éviter les fausses évidences et les indignations sélectives du discours dominant ». Jean Bricmont

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

 TOOKER 01George Claire Tooker

Durant le dernier Comité de Rédaction du « Caennais déchaîné », nous avons longuement hésité quant à décerner (discerner !) l'authentique paternité du texte : « Les dix stratégies de manipulation de masse ».

Certains l’attribuant à Noam CHOMSKY, linguiste et philosophe américain que l'on ne présente plus. Celui-ci avait rédigé en 1988 en collaboration avec Edward Herman « La fabrication du consentement », ouvrage où déjà l’on rencontrait le dit thème. D’autres optant pour le controversé Sylvain TIMSIT *. Si l’un d’entre vous en sait plus que nous, qu’il nous éclaire.

Dans l’attente de découvrir l’heureux élu, que penser de ses fameuses dix « révélations » ? Exercice de style ? Summum de la paranoïa ? Cassandre des temps modernes ? (Attention si vous le traitez de Cassandre ! La devineresse avait toujours raison…)

                                                                             La Rédaction

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes.

La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. »

Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter.

Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990.

Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat.

D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité.

Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proches du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant.

Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ».

Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus.

De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage.

« La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures.

Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts.

Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution…!

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes.

Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même.

Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

* Site de Sylvain Timsit : http://www.syti.net/Topics.html

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Opinion
commenter cet article
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 11:11

" Dans une société fondée sur le pouvoir de l'argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de "liberté" réelle et véritable. " Vladimir Illitch Oulianov

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/      parasites by AlMaNeGrA" PARASITES " par AIMaNeGrA       

 

DEUX TEXTES POUR COMPRENDRE

QUE LA FIN  D'UN (DU) MONDE

      EST DEJA BIEN ENCLENCHEE…

 

DES CHIFFRES INDISPENSABLES A CONNAITRE POUR LA

COMPREHENSION de notre SYSTEME ECONOMIQUE ULTRA

LIBERAL au SERVICE d’une MINORITE de FORTUNES.

(10 à 15 mille familles françaises)

 

Nous allons travailler deux ans de plus, ou attendre deux années de

plus avant de toucher notre retraite car il faut éponger le déficit des

retraites et dela sécurité sociale qui s’est creusé au fil des ans,

sur plusieurs décennies. C’est ce que nous explique la France

d’en haut.

 

Comparons les chiffres : Le déficit des retraites grossit actuellement

de 5 milliards par an :

il se monte en 2010 à 32 milliards d’euros.

Le trou abyssal de la sécurité sociale  est en 2010 de : 22 milliards

d’euros.

Additionnons ces deux chiffres et comparons

Déficit des retraites et de la sécu confondus 32 milliards + 22 milliards

=   54 milliards sur plusieurs dizaines d’années

 

1) EVASION FISCALE (Les soutiens de Sarko : Johnny Hallyday,

Madame Bettencourt,   Alain Delon, grands sportifs, etc.) Elle est

estimée aux alentours de :

50 milliards d’euros  par an.

 

2) BOURSE : Les dividendes  versés aux actionnaires chaque année est :

167 milliards  d’euros

 

3) LES GROSSES FORTUNES FRANCAISES:

1ère fortune française : Monsieur Bernard Arnault (LVMH) 22,760 milliards

d’euros  (22 760 000 000 €)

Son salaire est de 3,9 millions d’euros par an soit 10 684€ par jour sur 365

jours

2 èmefortune française : M Mulliez (Auchan)

19 milliard d’euros (19 000 000 000 €)

3 ème fortune française : Madame Bettencourt (l’Oréal) : 16 à 17 milliards

d’euros  (16 500 000 000 €.)

Bouclier fiscal : Madame Bettencourt a reçu un chèque du fisc de 30 millions

d’euros en 2008. (Soit 2 500 années de SMIC)

Les 3 plus grosses fortunes françaises représentent donc à elles seules bien plus

que le trou des retraites et de la sécurité sociale réunis. 22,7 + 19  + 16,5  =

58,2 milliards d’euros

 

Des millions de salariés vont devoir travailler deux ans de plus, ou attendre

deux ans de plus pour toucher leur retraite, alors que les 3 personnes les plus

riches de France pourraient régler ce déficit. Il leur resterait encore, presque

2 milliards d’euros chacun…sans compter que :

Les 500 plus grosses fortunes françaises représentent la coquette somme de : 241

milliards d’euros

 

4) LES NICHES FISCALES :

 Il y a 400 niches fiscales qui représentent 75 milliards d’euros par an de

manque à  gagner pour l’état. Ces niches fiscales ne profitent évidemment pas,

aux couches les plus défavorisées.

 

5) LES NICHES SOCIALES :

L’exonération des cotisations patronales accordées aux grands groupes du

CAC-40 atteint à elle seule : 32 milliards d’euros par an (Le fameux trou

des retraites)

 

6) LES SCANDALES FINANCIERS :

Le trader Jérôme Kerviel a joué en bourse pour la SOCIETE GENERALE

disposant de la somme faramineuse de : 49 milliard d’euros.

La somme d’argent perdue par le trader s’élève à  4,9 milliards d’euros.

(Le déficit des retraites sur une année)

Le scandale du CREDIT LYONNAIS avait déjà coûté au contribuable français,

sous la gauche plus de 16 milliards d’euros (L’équivalent du trou de la sécu

à l’époque, qui s’est creusé depuis)

 

7) INJUSTICE : Les gains générés par l’argent placé en bourse sont taxés à : 18%
   La taxation du travail est en moyenne de 42%

 

8) PARADIS FISCAUX :

Les sommes déposées sur la banque Clearstream (Luxembourg) s’élèvent

selon son directeur à :

        9 mille milliards d’euros.

        9 000 milliards d’euros. Soit le budget annuel de la France pendant

23 ans et  demi.

(Budget annuel de la France : 381,4 milliards d’euros en 2009)

       

      Il y a 130 mille transactions financières par jour à la banque Clearstream

(que Messieurs Sarkozy et Villepin connaissent bien).

Le Luxembourg est placé en tant que PARADIS FISCAL européen derrière :

Le Lichtenstein, la Suisse et Monaco…  un océan de richesses

9)    DETOURNEMENT DE L’ARGENT PUBLIC

La construction des autoroutes a été financée par nos impôts.
Les autoroutes devraient donc être un bien public, et profiter au financement

des  retraites et de la sécurité sociale. Le chiffre d’affaire des sociétés

d’autoroutes est  actuellement de : 9 milliards d’euros par an dont 3,2

milliards seulement vont à l’état. Restent 5, 8 milliards

 

Au cours des 25 dernières années, 10 % de la richesse  totale produite en

France,  sont passés de la poche des producteurs (travailleurs, salariés) à

celle des rentiers  (investisseurs, ou spéculateurs), soit la somme faramineuse

de 195 milliards d’euros  par an, qui devrait permettre si elle était restituée

aux travailleurs, de financer :

la sécurité sociale, les retraites, les services publics ainsi que des

augmentations de salaire conséquentes et  l’augmentation des minima sociaux.

 

10) LE TRAIN DE VIE DE NOS DIRIGEANTS POLITIQUES

- Une cafetière à 25 mille euros (Plus de 2 ans de SMIC) dans le jet privé

de N. Sarkozy
- Le voyage de M. Joyandet (secrétaire d’état de N.Sarkozy) en jet privé

116 500 euros

 avec l’argent du contribuable (Près de 10 années de SMIC)

- Monsieur Julien Dray (P.Socialiste) s’achète pour 200 000 euros de

montres de luxe  (près de 17 années de SMIC) Et ces gens osent nous parler

de RIGUEUR et de REDUCTION des DEPENSES PUBLIQUES   

11) DETTE PUBLIQUE :

La dette publique s’élève à : 1 600 milliards soit 26 000 euros par français.

Les intérêts de la dette : 50 milliards par an, soit 136 millions d’euros par

jour sont  reversés aux plus riches : marchés financiers (Banques, assurances,

groupes financiers) et aux grosses fortunes françaises et étrangères.

Nos impôts servent donc à enrichir les plus riches, ceux-là même qui nous demandent

de nous serrer la ceinture, et qui financent et arrosent nos politiciens tout en étant

bien souvent des adeptes de L’EVASION FISCALE.

.

12) BUDGET MILITAIRE DE LA FRANCE (au 3ème rang mondial)

      65 milliards d’euros en 2009

 

LA FAILLITTE DE L’ETAT A ETE PROGRAMMEE PAR LES

GOUVERNEMENTS  LIBERAUX SUCCESSIFS AFIN DE DETRUIRE,

CE QU’ILS APPELLENT  « L’ETAT PROVIDENCE » AVEC

L’OBJECTIF INAVOUE DE TOUT PRIVATISER  POUR QUE PLUS

RIEN DANS LE MONDE N’ECHAPPE AU MARCHE

(SANTEECOLEENSEIGNEMENT - SECURETAITES

SERVICES PUBLICS de l’eau, de la poste, du gaz et de l’électricité etc., etc.)

 

Dans la cinquième nation la plus riche du monde

Dans le troisième pays au monde comptant le plus de millionnaires

il y a : 100 000 SDF

 

Et 8 millions de français qui vivent en dessous du seuil de la pauvreté

(soit moins de  950 euros par mois). Tout en sachant que bon nombre de

Français « vivent » avec seulement 300 € par mois ! NDLR

 

IMPOSONS LE PARTAGE DES RICHESSES et LE RETOUR

A LA SOLIDARITE.

 

Source : Collectifs divers

 

     Boom____by_donjuki.jpg

  " BOOM " par DONJUKI

 

La crise et les « CAC-hâteux » de la Bourse (Réflexions, été 2010)

   

Par Kelly-Eric Guillon

 

Petit rappel…..

Il y eut l’avant crise avant 2008

Il y a eu la présupposée « crise » au second semestre 2008

·       « subprimes » et autres produits financiers véreux

·       Allocation de 720 milliards d’euros aux banques et aux automobilistes (enfin, ne rêvez pas, aux seuls constructeurs) pour empêcher la fuite inexorable des « faillites »….. alors qu’il est « impossible » de sortir 2 milliards pour réduire certaines inégalités sociales (et déjà pour les plus criantes).

Il est vrai que si un pauvre demande l’asile fiscal dans un paradis du même nom (la misère est toujours meilleure sous le soleil …. ), ce sera pour y être voiturier ou groom, enfin larbin au service des riches qui eux aussi y versent leur participation fiscale sur des sommes gagnées au front des fellahs Français en cette lointaine France….

Et il y a, depuis, « l’après crise » (que nous pourrions traduire par « l’âpre crise », tant sa réalité est criante d’échecs cumulés et à venir), qui n’est, en réalité, que les prémices de la crise réelle à venir et où nous verrons que les affirmations de « La garde des sous » (et non celle des sots), ne sont que les annonces paraboliques (donc réservées au Peuple, qui, c’est bien connu, n’y comprend rien, lesdites annonces n’étant décodables que par les « intelligents » qui comprennent qu’il est temps d’engranger ce que l’on peut, avant qu’il n’y ai plus rien à grappiller…. Gouvernants, parlementaires, retraités « missionnés », Cumulards……..), tant la réalité des chiffres est implacable.

 

             La « Woerth-Attitude »

      

            Confusion des genres :

o    Ministre du budget (ayant donc les clés du fric national que nous payons)

o   et trésorier du seul parti qui compte (au « propre » comme au figuré) de la majorité (ayant donc les clés des dépenses partisanes que nous finançons :

§  directement par le financement de la vie politique Française

§  et indirectement, via des associations de soutien des amis de « X », percevant chacune 7 500 € comme l’autorise la loi (excepté que la loi est muette sur le « cumul » de dons de 7 500 € pour la même personne, via des associations « amies » – Hypocrisie des lois*), par le phénomène bien connu des vases communicants, car dans les tuyauteries desdits vases, tout circule,  mieux qu’avec les accords de Schengen – pas seulement les hommes et les marchandises – mais aussi les « idées », les avertissements, les signalement pré-actions, ……. enfin tout ce qui pourrait entraver certaines options et qu’il peut-être « commode » de désamorcer…..)

 

La dette 2009 (à 1 500 milliards) « représenterait » 83,3 % ** du PIB de 2009. (et non du Budget de fonctionnement qui lui est de 350 milliards soit 20% du PIB, PIB évalué à 1 796 milliards)

Imaginons un budget National de 1 000 €. pour faire fonctionner la « Maison France ».

Il faut prévoir déjà prévoir 122,5 € au titre du seul service de la dette (les seuls intérêts, sans le capital) auxquels s’ajoutent les quelques 428,6 € de déficit public (qu’il faut bien payer….. 42,9% du budget). Il reste donc 348,90 €.

Desquels il faut financer l’Europe à raison de 50,92 €.

Et en final, parti de 1 000 € il ne reste que 288 €  (28,8%) pour faire fonctionner l’hexagone là où il faudrait 100 %. On fait moins avec 288 qu’avec 1 000……

Comme dirait Bourvil, dans « le Corniaud » « c’est sûr, cela marche moins bien….. »

Comment croyez vous que les dirigeants y parviennent pour payer quelque chose qui est de 3 fois son budget ?

Il lui faut donc un « endettement supplémentaire » de 712 €.

Conclusion logique, il faut refaire un trou qui s’appellera d’abord « déficit public »*** avant que d’être agrégé aux endettements pour faire ensuite partie de la « dette publique » laquelle augmente proportionnellement à l’incompétence des gouvernants, laquelle va de pair avec le déclin de la société et des valeurs (et pas seulement boursières)…..

Pourquoi ne s’interdit-on pas (les gouvernants) de créer des déficits publics :

·       rien que 150 milliards pour 2010 – du jamais vu,

·       un petit 8,3% du PIB

·       Mais ces 150 milliards ne représentent que 43% du Budget du Pays (qui viennent en plus des sommes faramineuses à sortir pour les seuls intérêts de la dette, vus plus haut

·       Et la dette qu’est-elle exactement dans le flou gouvernemental…… ?

On nous parle de 83,3 % du PIB ce qui donne effectivement 1 500 milliards de dettes, mais le paiement des intérêts représente 2 400 milliards d’euros et donc 136% du PIB….. (la Grèce a explosé pour moins que cela, à 115% de son PIB !)

Mais de façon plus simple la dette ne représente que 4,3 fois le budget annuel maximum national (il ne faudrait que 22 fortunes « Bettencourt » pour l’éponger. Donc place aux très riches….. !)

 

On nous parle de ramener les chiffres, dans les 3 ans à venir, aux normes de Maastricht (dette publique  inférieure ou égale à 60% du PIB – et déficit publique à 3% du PIB). INFAISABLE.

Car cela contraindrait à ramener le budget de l’état de 350 milliards d’euros à 200 milliards d’euros, mais tout en ayant 2 400 milliards de service de dette à payer et plus (puisque cette dernière ne peut aller qu’en augmentant). Qui sait comment faire…. sans saigner le Peuple ?

 

Rappelons que le budget est voté par l’Assemblée Nationale et le Sénat et ce serait donc les parlementaires qui seraient responsables de notre situation financière dramatique, en final.

En somme, nous les payons (chèrement, y compris dans les cumuls d’indemnités et d’avantages) pour qu’ils nous mettent sur la paille….. plus rapidement.

 

Le drame c’est que le prochain président, issu des urnes en 2012, est dores et déjà, quel que soit sa couleur politique dans l’impossibilité d’agir pour enrayer le processus qui nous conduit à la ruine (droite, gauche, ou toute autre).

Qu’il est loin le temps de la clairvoyance d’un Delors, renonçant à se présenter à l’élection pour la raison « qu’il n’aurait le moyen de ses ambitions »

 

Quand à la création échelonnée de la dette…..

 

La France vit à crédit mais beaucoup plus que ses moyens ne le lui permettent de le faire.

·       A raison de 45 milliards de déficits par an, nous en sommes déjà à environ 720 milliards d’euros.

·       Ajoutez y le coût annuel moyen (environ 65 millions euros) de financement de la vie politique (car nos impôts servent à payer la vie des partis, au titre dudit financement. C’est à dire que vous financez l’ensemble des partis, y compris ceux contraires à vos idées) : soit depuis 1988 un total de  1 470 millions.

·       A tout cela vous ajoutez le remboursement des frais de campagne de tous les candidats, pour toutes les élections, ayant obtenu 5% des voix (le remboursement de la dernière présidentielle de 2007 a été de 44 millions pour 64 millions de dépenses « retenues » soit près de 70% des dépenses, dépenses et remboursements, sur lesquels nous n’avons aucun droit de regard, même s’il s’agit des fonds publics !)

·       Et bien entendu il ne faut pas oublier les augmentations de revenus que se votent les parlementaires, ainsi que ceux des Ministres et autres, sans oublier les avantages auto votés et/ou auto acceptés (indemnisations des « députés – chômeurs » pendant 5 ans, même si dégressif et consistant à un « différentiel » avec les salaires des nouvelles « activités » de la vie civile et les indemnités parlementaires coûte,nt depuis 2007, 10 millions par an pour les 161 députés n’ayant pas été réélus…..

Nous en sommes déjà à environ 722 milliards d’euros (un tout petit 45% de la dette totale) pris sur nos impôts nationaux

Les déficits publics des structures de la décentralisation  (Région, département, intercommunalités, Communes) sont « couverts » par l’état avec ses recettes (= nos impôts). Souvenons nous de plus, que nous payons, malgré tout et en plus, ce que l’on appelle dans notre jargon « pipel », les « impôts locaux »…..

Et vous découvrez ainsi l’origine de plus de la moitié de la fameuse dette publique qui nous « bouffe » notre avenir et celui de nos enfants et petits enfants…. et nous empêche toute sortie de crise, exceptée, celle, qui de tous temps règle tout et a toujours fait ses preuves, la Guerre qui se prépare déjà et à côté de laquelle celles depuis 70 seront des gueguerres d’opérettes ! (il n’y a pas de mouvement d’escadre américano-israëlienne vers le golfe persique sans but déterminé….. et prémédité, comme actuellement...)

 

                 Kelly-Eric Guillon

 

                Sources :

       CNCCFP (IX et Xème rapports d’activités)

       Divers sites parlant de la vie politico financière

       Analyses géopolitiques 

Surtout ne pas rater ceci : http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/kCOZOwqU

 

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Repost 0
Publié par Le Caennais déchaîné - dans Opinion
commenter cet article

Présentation

  • : Le Caennais déchaîné
  • Le Caennais déchaîné
  • : Actualités sans concession sur Caen et ailleurs...
  • Contact

Profils

  • Le Caennais déchaîné
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...
  • Ecrivains, Photographes, Correspondants, Membres de la Société Civile...

Rechercher

Archives