Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 11:42

" Le Jazz est la révolte de l'émotion contre l'oppression ". Joël Augustus Rogers

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/ Benies.jpg

Le jazz est une musique de révolution. Sa naissance est indéterminée ; son nom même n’en est pas un.

Elle a ponctué le XXe siècle, ses barbaries comme ses espoirs. Le souffle de ses bleus n’a pas fini d’interroger le monde et la modernité. 1959 fut une de ses grandes années. Une année de remise en cause une nouvelle fois, ouvrant la porte à une nouvelle révolution esthétique, celle du free jazz portée par John Coltrane, Ornette Coleman, Cecil Taylor pour en citer quelques-uns qui décidèrent cette année là d’emprunter de nouveaux chemins.

Pour rendre compte de cette rupture, fin d’une période – celle du bebop – et début d’une autre, il fallait un homme ouvert à tous les souffles de la liberté : Miles Davis.

Son sextet synthétisait l’époque. John Coltrane, Cannonball Adderley, Bill Evans, Paul Chambers, Jimmy Cobb fusionnaient passé et futur pour un présent complexe. «Kind Of Blue», cette sorte de bleu, creusait la mémoire de la musique pour faire surgir celle du futur.

 

L’auteur : Nicolas Béniès, est économiste de formation. Il est tombé dans la grande marmite du jazz dans son adolescence, une énorme potion magique qui rend la vie différente. Il est devenu naturellement critique de jazz. Il a collaboré un peu à Jazz Hot, à Jazz magazine mais a aussi écrit dans : Rouge, Critique Communiste, la Revue de l’École Émancipée et l’US Magazine.

  

couv souffleBleucouv souffleBleucouv souffleBleucouv souffleBleucouv souffleBleu

Livre 25 € (parution fin juin 2011)

180 pages format 14 × 21 cm

ISBN 978-2-915825-19-0

EAN 9782915825190

Souscription (avant le 18 juin 2011)

- 20 % soit 20 € au lieu de 25 €

Frais d’envoi France offerts (voir au verso)

 

CD AUDIO INCLUS

version originale intégrale

de KIND OF BLUE / MILES DAVIS

+ bonus LE JAZZ EN 59

avec John Coltrane, Charles Mingus,

Bill Evans, Cannonball Adderley,

Ornette Coleman

 

Pour la dédicace de l’auteur :

J’aimerais bien que l’auteur dédicace mon exemplaire

 (préciser dans le cas de plusieurs exemplaires) :

À paraître fin juin 2011

Offre de Souscription

- 20% Soit 20€

au lieu de 25 €

frais de port offerts

  Site du livre : http://cfeditions.com/souffleBleu/

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 12:31

" La différence entre littérature et journalisme, c'est que le journalisme est illisible et que la littérature n'est pas lue. " Oscar Wilde

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/  portrait-alain-goulet.jpg

  Professeur émérite de l’Université de Caen, ayant également brillé dans les Universités du Burundi et d’URSS, aujourd’hui Membre de l’Académie de Sciences, Arts, et Belles-Lettres, considéré comme l’un des plus grands spécialistes mondiaux d’André Gide, auteur de remarquables publications sur Alain Robbe-Grillet, Nathalie Sarraute, Marguerite Duras, Georges Perec, Patrick Modiano, Sylvie Germain ; invité un jour à Berlin, un autre à Istanbul ; animateur remarqué au Salon du Livre de Caen de 2009 au cours d'un subtil entretien avec Angelo Rinaldi ; Alain Goulet présente et dédicace cette année son dernier livre : " La vie d'une femme à des messieurs sans compréhension ". Nous savons de source sûre que ce sera l'un des temps fort de ce Salon, ainsi qu'un des grands évènements de la prochaine rentrée littéraire.

GdC

  Alain Goulet 

Le livre sera disponible sur le stand des éditions MJW Fédition, au Salon du livre de Caen, les 14 et 15 mai.

Ouvrage à commander à partir du 12 mai chez le diffuseur : SOLEILS, 23 rue de Fleurus, 75006 Paris, tél.: 0145 48 84 62; ou auprès de tout libraire ou maison de presse.

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/ 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 10:07

« Si vous aviez une entière confiance dans les livres, il vaudrait mieux ne pas avoir de livres du tout. » Meng-Tsen
  

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/le-nom-de-la-rose-1986-1876-2080390793.jpg

 

- Ah tiens, Régis !

- Ah tiens, Philippe !

« Bonjour, chers lecteurs du Caennais déchaîné »

- Fidèles lecteurs du " Caennais déchaîné ", nous espérons que vous vous souvenez de nous depuis l’année dernière.

- Alors Régis ? Le festival Passage de Témoins à Caen approche et ton cœur de midinette bibliophile va encore t’y pousser.

- Hein ? Quoi ?

(Tout bas) – Régis, toi tu peux pas faire celui qui ne connaît pas. C’est les machins autour du Salon du Livre.

- Ah mais oui ! Le salon du livre, bien sûr.

- Mais est-ce que tu connais au moins le programme du Festival ?

- …

(Tout bas) – Régis, ne joue pas les absents.

- Mais je te jure, j’en sais strictement rien, j’m’en fous. Moi c’est le salon du livre et puis c’est tout !

- Alors tu veux le flyer, la plaquette, la double page dans le Ouest-France ou le guide ?

- La guide. C’est ce qui doit être le plus complet.

- Je te passe la citation de Duras et ses ayant-droits d’auteur. L’association des mêmes libraires « Lire à Caen » et la faute d’accord à « Poussez leur porte », la photo du maire qui posant avec les Iraniens de l’année dernière qui oublie de citer les noms du couple à gauche.

- Alors que dit-il, Philippe Duron ?

- « Partout dans la ville, cette manifestation faite pour un large public, soucieuse de permettre tout à chacun de se familiariser avec le livre de découvrir et de se cultiver… Ce projet, par son thème, par ses invités, me tient particulièrement à cœur. Il est la concrétisation, avec d’autres réalisations, du nouveau projet culturel que j’ai voulu à mon arrivée à la mairie de Caen. En deux éditions de cette nouvelle manifestation littéraire que de changements ! » (Rires !)

- Enfin ce sont juste des mots de politicien. On sait bien que ce sont toujours les mêmes gens cultivés à la condition quelque peu aisée qui y vont.

- Oui mais souviens-toi de l’année dernière. Ça dure combien de temps selon toi un tel festival ?

- Ben toute la semaine. Ça avait commencé un mardi par une lecture à Saint-Sauveur.

- Y a plus de lectures !

- Y a pas des choses dans les bibliothèques de quartier ?

- Ha ! Nada ! Ah si pardon, c’est un zigouigoui en bas de page. Encore des contes pour enfants.

- Alors la chose inaugurale doit être aussi de valeur.

- Jeudi 12 mai, journée d’études des professionnels sur le numérique.

- Oh là ! Le grand moment de rassemblement !

- Mais cela se fait plutôt le soir.

- Ce sera une projection de film au Lux ?

- Plus rien au Lux ! Ce n’est pas le festival de Cannes ! On va dire que Passages de Témoins s’est concentré.

- Ou que cela s’est réduit en peau de chagrin.

- De Balzac ! Mais c’est plutôt du Molière, l’Avare.

- Tartuffe, ce serait mieux. Mais qu’est-ce qu’il y a alors ?

- Du cirque !

- Ah la magie, les clowns et Monsieur Loyal sous le chapiteau ! Y en a plus à la télé à part Patrick Sébastien. Alors c’est quoi le rapport avec la littérature ?

- Au théâtre des Cordes, le cirque Romanès avec des textes sur la vie gitane. C’est très représentatif, et le seul, de la condition des gens de son pays. Au fait, les autres pays, c’est toujours les mêmes francophones à la mode exotique, Haïti et les Africains de nos colonies.

- Si je suis bien la logique de la pitié socialiste, je parie que l’année prochaine on aura à double titre la Tunisie ! Alors amis québécois et des pays non francophones, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

- Vendredi il va falloir le don d’ubiquité entre un centenaire, ancien éditeur, qui dot et ce rap bobo qu’est le slam au Cargö.

- Alors venons-en au Salon du Livre !

- Ouverture du Salon principalement par une causerie avec Laure Adler.

- Ah un nom connu ! On l’avait dit la dernière qu’il en fallait. Mais quand même ce n’est pas un grand écrivain. Ça se trouve ses biographies, elles valent celles écrites par PPDA.

- Attends, ensuite on a Daniel Picouly qui fait de la télé. Et debout les damnés de la terre ! Laurent Fabius !

- Oh putain ! On se disait aussi l’année dernière que Fifi, il devait péter les relations. Alors là !

- Ah oui, Laurent Fabius qui vient parler de peinture, on avance dans le débat politique.

- Ah ouais, c’est de la littérature engagée. Je parie que toute la masse ne fait pas bouger des vagues. Pas de personnalités remuant la merde, pas de pamphlets, de documents polémiques…

- Ils discuteront encore dans leur angle mort dans le salon. Oh il y a quand même Philippe Grimbert, les bobos François Bégaudeau, Alexandre Jardin, Laurent Gaudé… Et puis Raphaël Enthoven, un BHL à la mords-moi-le-nœud, la fougue hypocrite en moins.

- L’Enthoven, ce serait pas le père de l’enfant de Carla ?

- Ah mais celui qui est déjà né. Alors il ne faudra pas lui poser la question sur l’autre.

- Apparemment c’est pas demain que Michel Onfray va revenir.

- Mais il y a quelque chose qui revient : AEIOU.

- Quoi ? Les éditeurs d’artistes graphiques comme Amavada, Illusion Production… Génial !

- Dimanche pas la peine de revenir, il n’y a pas de grand nom, à part Dani Laferrière, qui sera lui aussi le seul représentant de son pays, Haïti.

- Mais quand même autant de bobos devant et derrière pour quelque chose qui ne casse pas trois pattes à un canard.

- Pourtant celui qui lit encore aujourd’hui, c’est quand même le bobo.

- Et ben ça promet pour 2012, année des élections, Philippe Duron l’a déjà dit, ce sera « la marge », là où naissent les contre-cultures.

- Mais il veut choquer le bourgeois ! Mais le bohémien va apprécier dans leurs définitions.

- Ce sera « Sex, drugs & Rock’n’roll » versus Canada Dry. Cela aura le goût, l’odeur mais ça n’en sera pas. Et je ne parle même pas d’anarchie.

- Oui ce sera comme les gros festivals de musiques actuelles. Note bien qu’il semble y avoir un point commun cette année. On a tout mis dans les gros cachets des gros artistes.

- Et tu crois que le salon du livre de cette année va attirer davantage de visiteurs comme eux ?

- Je n’en sais rien. On ne sait même pas le nombre de visiteurs en 2010. Aucun chiffre n’a été communiqué immédiatement comme pour les éditions précédentes. 2009, il y en avait 15000 et OF a dit récemment 20000 pour 2010.

- Tu rigoles ? Quand on y a été l’année dernière, week-end avec le 8 mai dernier, c’était toujours la même affluence, je dirais même un peu moins.

- En tout cas, on y retournera parce qu’au fond, on aime bien ça quand même.

- Ben compte sur moi, qu’ils ne se trompent pas ! J’y jetterai un œil et même deux.

  Philippe, le buveur de rhum, et Régis, le shampooiné au Tahiti.

 

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 11:11

"L'ami est-il celui qu'on peut déranger ? Oui, surtout s'il peut être utile." Tahar Ben Jelloun 

 http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/   Festival  

"Cultures du MAGHREB"

10ème Edition-Anniversaire

Sur le thème « Héritages ... Mémoires vives …»

 Edito

par Younès Ajarraï, directeur du Festival

 

La problématique de la mémoire soulève celle de la transmission, des conditions et de la nature de ses usages. Comment nous réapproprier l'héritage/les héritages - conflictuels ou partagés, exaltés ou refoulés, survalorisés ou minorés, reconnus ou niés - à la lumière de l'histoire ? Comment le faire en prenant en compte le temps long et les conflits récents ? Comment appréhender dans le même mouvement les déchirements, les drames, les affrontements, dans l'unité et la diversité des civilisations et des cultures qui se sont affrontées, succédées, nourries, emboîtées, influençant les identités à la fois dans leur singularité et dans leur part d'universalité ?

Que faire et quoi faire de l'héritage, de nos héritages aujourd'hui pour repenser notre rapport à l'altérité, changer nos représentations, nous émanciper des déterminismes du passé, féconder de nouveaux imaginaires, et réinventer l'avenir ?

C'est de ces quelques questions que la Dixième édition du Festival va témoigner à travers une programmation riche et vivante.

Qui, sinon les artistes, les poètes, les philosophes, les écrivains, les intellectuels, les chercheurs, les acteurs de la société civile et de la vie publique des trois rives de la Méditerranée, notre mare nostrum, sont à même de les appréhender et d'œuvrer à donner un contenu et un sens à ces mémoires vives. L’occasion de construire des espaces de réflexion et d’échange, de parole et d’expression artistique où mémoires, savoirs et créations dialoguent et se confrontent afin d’éclairer les termes de la problématique du vivre ensemble et de ses enjeux. L’occasion également de (re)mettre en perspective notre histoire collective, de (re)penser notre rapport à l’altérité dans un monde globalisé, et de (re)découvrir la présence des Suds, des femmes et des hommes qui en sont issus et de leurs cultures, dans une histoire nationale qui a parfois tendance à l’occulter.

L’accueil de l’exposition-événement « GENERATIONS, un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins de France », après son passage à la CNHI (Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration), constitue le noyau central de la programmation de cette 10ème édition-anniversaire, qui sera également l’occasion de revenir sur les plus grands moments des éditions précédentes, notamment par la présence lancée à l’ensemble de nos invités des neuf premières éditions.

    festival-2-bis.jpg

 

Le Festival Cultures du Maghreb aura lieu du

25 mars au 17 avril 2011.

 

Né à l’initiative de l’association Trait d’union depuis 1993, Cultures du Maghreb est une biennale qui fêtera sa 10ème édition-anniversaire cette année, et aura pour thème Héritages … Mémoires vives Depuis près de vingt ans, ce festival s’est imposé dans le paysage comme le rendez-vous incontournable des expressions et des mémoires des Suds en Normandie.

Durant plus de trois semaines, le Festival propose une trentaine d’événements artistiques éclectiques (cinéma, musique, poésie, conte, danse, arts plastiques, …), explorant aussi bien la richesse des patrimoines et des mémoires liés aux immigrations successives, que la créativité des artistes qui en sont issus. Il offre également des espaces de rencontres et de réflexion autour de thématiques intellectuelles et citoyennes nécessitant des approches pluridisciplinaires.

L’accueil de l’exposition-événement GENERATIONS, un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France en l'église du Sépulcre à Caen dès le 11 mars (face au Château), après son passage à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI), constituera le noyau central de la programmation de cette 10ème édition, soulignant par-là même la contribution de notre festival sur près de vingt ans à la construction de cette histoire.

Abdellah Fazzi, Président de "Trait d'union". 

 

DANS LE CADRE DU Xe FESTIVAL "CULTURES DU MAGHREB",

  A INSCRIRE SANS FAILLIR SUR VOS TABLETTES :

 

hb

 

SAMEDI 26 MARS 2011

THEÂTRE D'HEROUVILLE SAINT CLAIR

HASSSAN BOUSSOU ET LES GNAWAS 

à 20H30

 

ET... 

 

saph

 

SAMEDI 16 AVRIL 2011

CAFE DES IMAGES à HEROUVILLE SAINT CLAIR

SAPHO CHANTE

OUM KALSOUM

EL ATLAL

à 21H00

  http://www.sapho.org/

 

En savoir plus :  http://tunion.org/ et : http://www.generations-lexpo.fr/

 

 http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 10:10

  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

gaston 

 " Concert de l'Avent "

   Dimanche 5. décembre

Cité des Arts, Paris 15 rue Geoffroy l'Asnier

Atelier 1734 : à 17h00

 

DAS SYNTHETISCHE MISCHGEWEBE

(Rainer Frey : stringed instruments and Guido Huebner : soundobjects, materials, motors, manipulated speakers)

& FAMILY BATTLE SNAKE

the 11 december, Madrid

the 10 december workshop

 

Contruyendo Automatas Electroacusticos
(esto no es el típico taller de circuit bending)

Building Elektroakustik Automats:

(this is not the usual circuit bending workshop)

 

FAMILY BATTLE SNAKE

is the soloproject of Bill Kouligas who also runs the vinyl label Pan (http://www.pan-act.com/) From Greece, he currently lives in Berlin, collaborated with the likes of Sudden Infant, Christian Weber, Chris Corsano, Ashtray Navigations, Stellar OM Source, To Live And Shave In L.A., Anla Courtis, MV Carbon, etc.

http://www.latabacalera.com/

gaston2me_amor.jpg 

Hui-Chun Lin

- Née en 1979 à Taiwan
- Etudes de violoncelle classique à Dresde
- Travail en tant que violoncelliste solo et musicienne dans un ensemble instrumental d’improvisation, de musique pour le théâtre, pour des performances de danse, de musique classique, contemporaine, électroacoustique et de musique du monde
- Artiste en résidence à la Cité internationale des Arts d’août 2010 à janvier 2011

www.myspace.com/linhuichun

 

Guido Huebner

- Né en 1963 à Berlin

- Plasticien et compositeur autodidacte de musique concrète/électroacoustique

- Forme le groupe DAS SYNTHETISCHE MISCHGEWEBE en 1983 avec des membres changeants musiciens, plasticiens, écrivain. Concerts, expositions et conférences en Europe, New York, Montréal, Sao Paulo et des éditions de cassettes, disques et CD en Europe, USA, Japon.

- Après Barcelone et Bordeaux, il réside actuellement à Caen, Basse-Normandie

 

http://dsmischgewebe.over-blog.com/

http://vimeo.com/9063579

 gaffophone2.jpg

http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/ 

Partager cet article
Repost0